petite fille qui range

Motivez votre enfant à ranger sa chambre avec des jeux et des défis !

©iStock - Mkovalevskaya

Aïe ! Votre pied vient, une nouvelle fois, de vivre l’effroyable supplice du Lego® qui traîne par terre… Vous savez que votre enfant n’aime pas ranger sa chambre ou le salon après avoir joué. Cependant, c’est une importante leçon, car il apprend à trier ses affaires, à en prendre soin et à faire des choix en toute autonomie. Pour ranger avec le sourire, rien de tel que les jeux et les défis !

Le temps d’une musique

ranger en chantant

Pour que ce soit plus marrant, rangez en chantant !

©iStock - kate_sept2004

Et si vous organisiez une cession de rangement en musique ? Les mélodies et les chansons ont un réel impact sur le développement de votre enfant, puisque ce dernier explore les bruits et s'éveille aux sons tout en se détendant. Proposez-lui une partie de classement le temps d’une chanson s’il a peu de choses à ordonner ou la durée d’une playlist musicale, que vous avez confectionné ensemble, s’il y a plus de travail à réaliser. À chaque fois que vous mettrez de l’ordre dans sa chambre ou dans une pièce en particulier, lancez la musique et démarrez votre mélodieuse activité.

Le meilleur jeu de rôle

Avant de débuter la séance de rangement hebdomadaire, attribuez un rôle à votre enfant (il sera par exemple chef de chantier ou d’entreprise) et demandez-lui d’organiser au mieux sa chambre. Pourquoi ? Car il va recevoir un important client (vous-même) un peu plus tard et que tout doit être parfait. En se glissant dans la peau d’un personnage, il prendra sa mission au sérieux et sera d’autant plus fier du résultat ! Vous pouvez bien sûr le laisser trouver son rôle s’il a une idée derrière la tête… Le but est qu’il s’amuse de la situation et que vous vous impliquiez dans cette charmante comédie.

La chasse au trésor

la chasse aux trésors

Moussaillon, aujourd'hui, vous partez à la recherche d'un trésor !

©iStock - PeopleImages

Avant que votre enfant ne s’attelle à ranger ses affaires, amusez-vous à dissimuler un objet qui n’a absolument rien à faire dans sa chambre. Prenez par exemple : une pince à cheveux, une cuillère en bois… tout ce que vous voulez à partir du moment où ce n’est pas dangereux pour lui. Cachez bien l’objet en question de manière à ce que seul un bon ménage puisse le révéler au grand jour ! Par la suite, demandez à votre enfant de le trouver. Si au bout d’un certain temps, votre enfant n’arrive pas à mettre la main dessus, aidez-le avec “tu chauffes ou tu refroidis”. Le trésor à la clé peut être : la lecture de deux histoires au lieu d’une, une promenade au parc, le choix du dîner ou le prochain film que vous regarderez en famille. Plutôt stimulant !

1, 2, 3… Soleil !

Ce jeu est un classique qui a bercé l’enfance de chacun. Le meneur de la partie, c’est vous. Placez-vous face à un mur de sa chambre ou asseyez-vous sur son lit et cachez-vous les yeux à l’aide de vos mains. Le but du jeu est simple : votre petit taquin est placé au bout de sa chambre. Pendant que vous comptez “1, 2, 3…”, votre enfant doit ranger le plus d’affaires possibles.. (comptez lentement pour lui laisser du temps). Lorsque vous vous exclamez “soleil !” et que vous vous retournez, votre joueur préféré doit arrêter de bouger ! S’il gigote, perd l’équilibre ou fait tomber l’objet qu’il a entre les mains, il devra retourner sur sa ligne de départ. Le jeu continue jusqu’à ce que votre enfant arrive à ranger toute la pièce sans se faire repérer par le maître du jeu !

Jacques a dit…

Jouer à Jacques a dit

Il faut ranger les jouets qui traînent absolument partout !

©iStock - PeopleImages

Comme pour le jeu précédent, il est intéressant de s’inspirer de jeux qui rythment le quotidien des cours de récréation de votre enfant. Cette fois-ci, ce sera le célèbre jeu : “Jacques a dit...”. Non seulement, vous pourrez ranger la chambre dans une bonne ambiance, mais vous pourrez également tester la capacité d’écoute de votre petit joueur. L’objectif ? Satisfaire le maître de la partie, en réalisant ses demandes, sans pour autant se faire duper ! Pour jouer, votre enfant doit écouter vos commandes, mais il doit uniquement les suivre et les exécuter lorsque vous avez prononcé les mots magiques : “Jacques a dit….”. Vous pouvez ainsi organiser le rangement comme bon vous semble ! Si votre enfant effectue la demande sans avoir entendu “Jacques a dit”, il pourra avoir un gage rigolo à faire à la fin du jeu !

Le chrono est lancé !

Votre enfant adore être mis au défi et encore plus lorsque le temps est compté. Le traditionnel challenge du chronomètre est l’un des meilleurs que vous puissiez proposer à votre grand compétiteur ! Afin de canaliser leur excitation, suggérez des phases de rangement de 3 à 10 minutes où il ordonnera sa chambre le plus rapidement possible. Lorsque le bip du chronomètre retenti, le défi s’arrête. Lors de la prochaine compétition, proposez-lui de battre le record qu’il a établi !

    

Bon Plan

Pour que votre enfant adopte le rangement dans sa vie quotidienne, mettez en place un tableau de motivation. Le principe est simple : lorsque votre petit agit comme vous le lui avez demandé, il cumule, sur un tableau que vous avez confectionné, un autocollant ou des bons points qu’il lui permettent ensuite d’obtenir une petite récompense de votre choix.

Ecrit par

Sophie Bourguignon

  • En savoir plus ?
  • Jouer |
  • Jeux Intérieur

Prenez le temps de lui montrer l’exercice et de lui expliquer pourquoi il est important de ranger ses affaires. Les petits sont de véritables mimes qu’il ne faut pas oublier de féliciter.

Demandez-lui de réfléchir à des jeux et à des défis pour la prochaine fois où il devra ranger sa chambre. Il n’y a pas que les parents qui ont de supers idées !