"Papa, pourquoi y a-t-il un 29 février cette année ?"

"Papa, pourquoi y a-t-il un 29 février cette année ?"

©iStock - lovro77

2020 comptera un jour de plus que 2019. L’avantage est qu’il est facilement identifiable, il s’agit du 29 février. Mais d’ailleurs, pourquoi ce jour est-il inscrit sur notre calendrier seulement tous les quatre ans ? Un petit décryptage s’impose !

Pourquoi les années bissextiles ont lieu tous les 4 ans ?

Nous mesurons le temps à la course qu’effectue la Terre sur elle-même et autour du soleil. Notre calendrier se base sur ses mouvements. On sait qu’elle accomplit un tour sur elle-même en 24 heures, soit en une journée. La Terre tourne également autour du soleil, rotation qui correspond à une année. Mais sa course ne dure pas exactement 365 jours. Lorsqu’elle revient à son point de départ, elle a réalisé : 365 jours + 1/4 de jour. Il était nécessaire de placer ce quart de journée quelque part, ne croyez-vous pas ? C’est pour cette raison que l’on rattrape ce "retard" tous les quatre ans car 1/4 de jour + 1/4 de jour + 1/4 de jour + 1/4 de jour = 1 journée. Avant de lui révéler la réponse, demandez à votre enfant s’il saurait réaliser ce calcul !

"Tu vois, la Terre tourne autour du soleil !"

"Tu vois, la Terre tourne autour du soleil !"

©iStock - SolStock

Et pourquoi le 29 février ?

Une année bissextile compte 366 jours alors que les autres en dénombrent 365. Alors pourquoi ajoute-t-on un jour de plus à un mois qui en compte habituellement 28 ? Et pourquoi n’en enlève-t-on pas un de moins à un autre qui en compte 31 ? Pour en connaître la réponse, il est nécessaire de remonter en 46 av. J.-C., au temps du règne de Jules César, empereur romain qui a imposé ce concept (mais l’avait emprunté aux Égygtiens). À cette époque, le Nouvel An avait lieu au mois de mars et l’année se terminait donc en février. Il semblait naturel de retirer un jour au dernier mois du calendrier, tout simplement !

Comment peut-on savoir si une année est bissextile ?

Le terme "bissextile" est propre à l'année qui, tous les quatre ans, compte un jour de plus. Savez-vous qu’une règle relative aux années bissextiles a été établie au 16e siècle ? Elle a été décidée par le Pape Grégoire XIII qui a donné son nom au calendrier que nous utilisons toujours aujourd’hui, le calendrier grégorien !
Cette réforme annonce que les toutes les années divisibles par 4 doivent être bissextiles, exception faite pour certaines années séculaires (remarquables par un millésime se terminant par deux 0) qui ne sont pas divisibles par 400.
Pour mieux comprendre : 1900 n’était pas bissextile et 2300 ne le sera pas non plus car 1900 / 400 = 4,75 et 2300 / 400 = 5,75 alors que 2000 l’était et que 2400 le sera, 2000 / 400 = 5 et 2400 / 400 = 6. Avez-vous suivi ?

    

Bon plan

Il est toujours amusant de retrouver d’anciens calendriers et de les observer de près… Proposez à vos enfants de jouer les Sherlock Holmes et de rechercher quels sont les jours de naissance des membres de votre famille (un lundi, un jeudi ou un dimanche ?), les années étaient-elles bissextiles ? Ils seront curieux de remonter le temps et fiers de partager avec vous leurs petites trouvailles !

  • En savoir plus ?
  • Comprendre

Petit jeu : regardez ensemble si les membres de votre famille sont nés pendant une année bissextile. Combien d’entre-vous avez-vous identifiés ?

Posez-leur cette petite colle : "si tu es né un 29 février, quand fêtes-tu ton VRAI jour d’anniversaire ?" La réponse est évidemment "Tous les quatre ans" !