muguet

Retour sur l'histoire de cette tradition

©iStock - tomch

Cette année encore, le jour de la fête du travail, vous avez reçu de la part de votre famille ou de vos amis du muguet. Ce détail n’a pas échappé à vos petits curieux qui vous demandent pourquoi. Découvrez en famille, l’origine de cette coutume.

Une tradition ancienne …

Tout commence au printemps 1560, la nature s’est réveillée et parmi les fleurs des brins muguet font leur apparition. Le 1er mai de cette année, le roi Charle IX rend visite à sa mère Catherine de Médicis, dans la Drôme et un chevalier nommé Louis de Girard de Mainsonforte lui aurait alors offert un brin de cette jolie fleur, cueillie dans son jardin à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Le roi flatté, aurait donc décidé de réitérer ce geste avec les dames de la cour et ce, chaque année.

...devenue à la mode

Cette tradition reviendra en 1895 avec le chanteur Félix Mayol, notamment connu pour sa chanson « Viens, Poupoule ! ». Celui-ci aurait reçu un brin de muguet la veille d’une série de concerts réussis le poussant à garder le muguet comme emblème. Très populaire à l’époque, il aurait eu une influence sur celle du muguet. Mais ce serait les grands couturiers parisiens qui, le 1er mai 1900, auraient réellement perpétré cette tradition. Cette année-là, ils organisèrent une fête dans laquelle ils offrirent un brin de muguet à chacune de leurs clientes et de leurs employées. Ravies, les couturières offrirent, chaque année, à leur tour cette fleur à leurs propres clientes. Le muguet ne sera associé à la fête du travail, seulement quarante ans plus tard, sous le gouvernement du Maréchal Pétain afin de remplacer l’églantine rouge. Une fleur, qui selon lui, rappelait un peu trop le communisme et la lutte des classes.

    

Bon plan

Partez dans les bois en famille à la recherche de brins de muguet. Soyez attentifs et vous en trouverez peut-être.

Ecrit par

Dominique Lemoine

  • En savoir plus ?
  • Comprendre |
  • Sciences

Pour les amuser, inventez un dialogue entre le roi et le chevalier.

Pour savoir s’ils ont compris, demandez-leur quelles sont les dernières personnes à avoir relancer cette tradition.