Bleu, rouge, orange... Le ciel se pare de plusieurs couleurs selon les moments de la journée. Découvrez pourquoi !

Bleu, rouge, orange... Le ciel se pare de plusieurs couleurs selon les moments de la journée. Découvrez pourquoi !

©Adobe Stock - y_seki

Dis… Pourquoi le ciel est bleu ? Vous séchez pour l’expliquer à votre enfant ? Voici quelques astuces faciles et une petite expérience à faire ensemble pour rendre l’explication plus amusante.

Sans la lumière du soleil qui éclaire la terre et qui est un mélange de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, pas de ciel bleu, ni d’une autre teinte d’ailleurs. Ce serait un écran noir sur lequel se détacherait uniquement la voûte céleste avec toutes ses étoiles.

Mais pourquoi il est azur ?

Parce qu’au jeu de la course des couleurs, le bleu est le plus rapide ! Imaginez le soleil au départ, la Terre à l’arrivée et entre les deux 150 millions de kilomètres traversés par la lumière à une vitesse vertigineuse (1 079 252 848,8 km/h). Une course folle avec un obstacle de taille quand elle touche presque but : l’atmosphère. Un bouclier infranchissable de poussière et de particules d’eau. Mais la belle à plus d’un tour dans son sac pour tromper l’ennemi, elle se divise en plusieurs rayons, chacun d’une couleur de l’arc-en-ciel. Pour le sprint final, il y ainsi sept concurrents en lice pour arriver le premier à destination : orange, rouge, jaune, vert, indigo, bleu et violet. Sans grand suspense puisque ces derniers sont toujours les vainqueurs et les premiers visibles.

Mais on ne voit pas le violet...

C’est parce qu’il est si discret que le bleu en profite pour tirer toute la couverture à lui ! Mais il est bien présent.

Et c’est toujours la même couleur ?

Non car la quantité de vapeur d’eau et de poussière présentent dans l’air peut amplifier certaines couleurs comme le jaune ou le vert. Pas jusqu’à obtenir un ciel couleur gazon, mais assez pour rendre le bleu plus clair.

Le ciel est grand, il y a assez de bleu pour le remplir ?

Oui, toujours grâce aux milliers de particules fines de poussière et d’eau. Dès que l’une d’elles rencontre un rayon de lumière, elle le diffuse dans toutes les directions pour couvrir un maximum de surface.

Mais le soir, le ciel est rouge…

À midi, quand le soleil est au zénith, le rayon le plus rapide à être perçu est le bleu. Mais le rouge n’a pas dit son dernier mot. Même s’il est plus lent à être visible (16 fois plus que le bleu), il apparaît en fin de la journée… pour le coucher du soleil.

Expérience en famille : créer le ciel à la maison

Et si on vous disait qu’il est possible de recréer le ciel dans un verre de lait ? Une petite expérience toute simple à réaliser en famille pour comprendre comment sa couleur évolue tout au long de la journée.

Matériel nécessaire
Un verre d’eau
Du lait
Une lampe torche à lumière blanche.

L’expérience
Demandez à votre enfant d’ajouter une cuillère à soupe de lait dans le verre rempli d’eau, puis de remuer pour que le mélange devienne trouble.
Éteignez les lumières de la pièce, il faut le noir complet pour recréer l'atmosphère.
Allumez la lampe torche en la plaçant d’abord au-dessus du verre, comme le soleil à son zénith au milieu de la journée.

Ce que vous allez voir
L’eau va alors prendre une couleur bleutée. Le lait joue le rôle des particules de poussières frappées par la lumière du soleil : quand la lumière blanche le traverse, elle se divise en rayon et le bleu se reflète sur les rebords du verre. Placez ensuite la lampe sur le côté, vous verrez l’eau prendre une couleur orange… comme si le soleil se couchait en fin de journée !

Ecrit par

Marie Gregori

  • En savoir plus ?
  • Comprendre |
  • Sciences

Avec de la peinture à l’eau, verte et jaune, demandez à votre enfant de peindre le ciel. En mélangeant les teintes, il découvrira un peu de la magie des couleurs.

Prenez un grand carton bleu et à l’aide de gomettes, de feutrines, de scratch… Demandez à votre enfant de recréer le ciel tel qu’il le voit. Les nuages, le soleil, les oiseaux. Un moment de pure poésie.