Cuisiner pour Mardi Gras, une affaire de famille !

Cuisiner pour Mardi Gras, une affaire de famille !

©iStock - eclipse_images

L’évocation de Mardi Gras fait saliver grand nombre de gourmands. Naturellement, c’est le jour où l’on cuisine beignets, gaufres et crêpes ! Et avec les carnavals organisés dans les écoles ou par certains villages et villes, cette journée gaie et colorée marque le mois de février. D’ailleurs, connaissez-vous l’origine de Mardi Gras ?

Les premières origines

Sous l’Empire Romain, l’année commençait en mars, mois correspondant à la fin de la période d’hiver et au réveil de la terre pour débuter les cultures. Les Romains accueillaient cette période en organisant des fêtes durant lesquelles les interdits étaient levés et les déguisements autorisés. Cela vous rappelle quelque chose ?
Prenant pour modèle cette fête créée par les Romains, les Chrétiens ont instauré le Mardi Gras dans leur calendrier. Cette date indique le début du jeûne de Carême et le "gras" fait référence à la nourriture qu’il faudra cesser de manger pour des repas plus légers. Dès lors, on consomme les dernières provisions "grasses". Le Mardi Gras a été fixé un mardi par les Chrétiens car il précède le Mercredi des Cendres, jour qui amorce la période de jeûne.
Mardi Gras contraste avec ce temps pendant lequel ils devaient manger "maigre" en bânissant la consommation de viande ou de nourriture trop riche. C’est aussi à ce moment-là que l’on pouvait manger le "bœuf gras" que l’on avait engraissé durant l’hiver, dernière viande permise avant le jeûne.

Préparez la pâte à beignet à quatre mains !

Préparez la pâte à beignet à quatre mains !

©iStock - pinstock

Quelles sont les traditions culinaires pour Mardi Gras ?

Il est coutume de cuisiner des beignets, des bugnes ou des crêpes pour Mardi Gras. Cette tradition vient du fait qu’il était nécessaire d’"écouler les stocks" de beurre, d’œufs, que l’on ne consommera pas durant la période de Carême. Mardi Gras était le "dernier jour" qui permettait aux foyers de ne pas gaspiller la nourriture périssable. Cuisiner des beignets, des bugnes, des crêpes ce jour-là est devenu une coutume culinaire. Miam ! 

Si les ingrédients restent quasiment identiques, toutes les régions de France n’ont pas acquis au fil du temps les mêmes spécialités culinaires. Les beignets sont souvent frits dans de l’huile, mais leur forme, leur épaisseur et leur nom changent d’une région à l’autre. Dans le Nord de la France, on cuisine des "croustillons", en Lorraine des "corvechets" et en Franche-Comté, on parle de "beugnets" et de "pets-de-nonne". Les Provençaux confectionnent des "chichis frégi", les habitant du Sud-Ouest évoquent les "merveilles" et les Languedociens, les "oreillettes". Et chez vous, avec quelle spécialité se régale-t-on pour Mardi Gras ?

Miam ! Une merveille ces merveilles !

Miam ! Une merveille ces merveilles !

©iStock - MrKornFlakes

Existe-t-il un rapport entre Mardi Gras et le carnaval ?

Le rapport est même très étroit ! Pas de Mardi Gras sans carnaval ni de carnaval sans Mardi Gras ! Si vos plus grands ont débuté le latin au collège, demandez-leur s’ils peuvent traduire "carne levare" ? 

Ces deux mots signifient "retirer la chair" ou "retirer la viande", c’est-à-dire enlever de la table la viande durant la période de Carême. Le sens du mot "carnaval" vient de cette traduction littérale. Les premiers carnavals apparaissent en Italie aux alentours du XIe siècle, comme à Venise, carnaval toujours célèbre aujourd’hui. Il était coutume d’endosser pour une journée le rôle d’une autre personne, notamment dans le cas de différences sociales. Les domestiques revêtaient le costume de leurs maîtres et ces derniers pouvaient les servir. Plus tard, au XIIIe siècle, les masques sont apparus, une façon de vivre les festivités anonymement et de se permettre de plus grandes moqueries et des excès plus importants. Imaginez le capharnaüm !

Mais, souvenez-vous… Même si l’on retrouve des écrits mentionnant l'existence de carnavals en Italie autour du XIe siècle, les Romains se déguisaient déjà pour célébrer la fin de l’hiver ! Une coutume qui a persisté, s’est transformée, a évolué, toujours à la même période de l’année.

Les déguisements et maquillages sont au rendez-vous du carnaval pour Mardi gras

Les déguisements et maquillages sont au rendez-vous du carnaval pour Mardi gras

©Adobe Stock - Natallia Vintsik

    

Bon plan

Savez-vous que Mardi Gras est un jour fêté dans d’autres pays du monde ? Les origines sont souvent païennes. En Russie, les festivités durent une semaine et s’appellent "Maslenitsa", la fête des crêpes. En Finlande, Mardi Gras se nomme "Laskiainen" et l’on mange des brioches garnies de crème. Dans les pays anglo-saxons, il s’agit du "Pancake Tuesday", devinez ce que l’on déguste ce jour-là ?

  • En savoir plus ?
  • Comprendre |
  • Carnaval |
  • Fêtes |
  • Histoire

Et si vous prépariez ensemble une pâte à crêpe ? Dosez avec eux les ingrédients : farine, œufs, lait. Ajoutez de la fleur d’oranger, du sucre vanillé, du citron selon leur goûts !

Apprenez-leur à faire sauter les crêpes ! Dans un premier temps, tenez la poêle avec eux pour les guider. Puis, toujours sous votre surveillance, laissez-leur les commandes si la poêle n’est pas trop lourde.

Les autres articles du dossier

Cuisiner Mardi Gras : 2 recettes et leur histoire
Explorer 7 carnavals en France à visiter en famille !