enfants

Plus vous serez nombreux, plus le jeu sera long

©Adobe Stock - shock

Le jeu de la tomate est une activité idéale pour développer les réflexes et la coordination de vos enfants. Mettez tout le monde d’accord sur les règles et faites en famille une partie complète.

Le jeu de la tomate est, à l’instar de la marelle, des billes et de la corde à sauter, un classique des cours de récréation. Simple et rapide, il permet d’allier le sport à la réflexion et peut se jouer à partir de deux. Toutefois, pour que la partie dure plus longtemps et pour qu’elle soit plus amusante, n’hésitez pas à augmenter ce chiffre à 5, voire 6 participants.

Placement des joueurs

enfants

Déterminez qui commence la partie avec un shifumi

©iStock - mediaphotos

Avant de commencer, formez un cercle avec vos enfants. Restez debout et écartez légèrement les jambes jusqu’à ce que vos pieds touchent ceux de votre voisin. Chaque joueur joint ensuite ses mains et se baisse pour que celles-ci protègent l’espace créé entre ses jambes et empêchent le ballon de sortir. Pour désigner celui qui frappera en premier la balle, faites un petit jeu. Cela peut être la courte-paille. Prenez plusieurs bâtons de différentes tailles, celui qui a le plus grand gagne le droit de commencer. Vous pouvez aussi organiser un « shifumi », également nommé le « pierre-feuille-ciseaux ». Mettez une main dans votre dos et choisissez dans votre tête entre la pierre, la feuille et les ciseaux. Dites ensemble « shi-fu-mi » ou « un, deux, trois, pierre, feuille, ciseaux » et mimez l’objet que vous avez choisi. Celui qui a l’objet le plus fort, remporte le droit de commencer. Pour rappel, les ciseaux coupent la feuille, la feuille emballe la pierre et la pierre casse les ciseaux.

Jeu de la tomate: déroulement du jeu

L’un de vos petits joueurs frappe la balle en direction de celui ou celle qu’il veut éliminer. Pour arriver à cela, il doit réussir à la faire rouler entre les jambes de son adversaire. S’il y arrive, le joueur est éliminé et les autres se rapprochent pour former un nouveau cercle plus petit. Leurs pieds doivent toujours rester collés avec ceux de leurs voisins. S’il échoue, l’autre joueur choisit un autre participant et essaie à son tour de l’éliminer. Si au bout de 3 tours, personne n’a perdu, accélérez les passes. Lorsqu’il ne reste plus que deux participants, pour faciliter le duel, faites revenir des joueurs et formez un cercle plus grand. Celui qui arrive à éliminer tous les autres participants remporte la partie.

Augmenter la difficulté

enfants

Donnez plusieurs chances aux plus petits

©iStock - DragonImages

Ce jeu peut paraître simple, mais il est possible de le rendre un peu plus difficile. Vous pouvez par exemple décider de donner plusieurs chances aux joueurs en leur donnant une pénalité au lieu de les éliminer. Il existe trois pénalités. Si la balle passe une fois entre leurs jambes, ils sont contraints de se retourner pour jouer de dos. La deuxième fois, ils ne doivent défendre leur sortie que d’une seule main, l’autre doit se tenir dans le dos. Si la balle passe une troisième fois, le joueur est éliminé. Vous pouvez aussi ajouter une difficulté pour celui qui frappe la balle. Si celui-ci ne réussit pas à éliminer du premier coup un autre joueur, soit il a une des trois pénalités citées précédemment, soit il est éliminé. Dernière idée : au lieu de frapper la balle de façon à ce que le ballon sorte du cercle en roulant entre les jambes de l’un des joueurs, comptez ensemble jusqu’à dix. Au moment où le nombre dix est prononcé, celui qui a la balle entre ses mains est soit éliminé, soit obligé de faire perdre un autre joueur du premier coup. L’arroseur se retrouve ainsi arrosé !

    

Bon plan

Prolongez cette activité en leur proposant de faire plusieurs manches.

Ecrit par

Dominique Lemoine

  • En savoir plus ?
  • Jouer

Donnez-leur un avantage en veillant à ce que l’écart entre leurs jambes soit plus petit que celui des autres.

Testez leur réactivité en essayant de les tromper. Faites semblant de frapper la balle, mais frappez-la seulement la deuxième fois.