A Nice, le  carnaval rime avec fleurs

A Nice, le carnaval rime avec fleurs

©OTCN

À vos masques, prêts, défilez ! Au programme, batailles de fleurs, parades de géants, jet de harengs, costumes vénitiens… et bien d’autres surprises pour vivre les plus beaux carnavals de France (rien que ça !). Suivez le guide.

Confettis, serpentins, têtes en papier mâché, gaufres savoureuses et crêpes bien chaudes… On en redemande avec le carnaval ! S’il n’a pas de date fixe, sachez qu’il a généralement lieu entre les mois de février et de mars. Près de chez vous ou à quelques heures de route, découvrez quatre villes réputées pour savoir faire la fête.

Se gondoler à Annecy

 Pendant la période du carnaval, Annecy se retrouve envahie de prince et princesses baroques

Pendant la période du carnaval, Annecy se retrouve envahie de prince et princesses baroques

©Olivier PUTHON

Surnommée la « Venise des Alpes » pour ses canaux en plein cœur historique et ses montagnes environnantes, Annecy mise sur un carnaval d’inspiration vénitienne. Ici, pas de costume improvisé, chacun soigne son apparence ! Cachées derrière un masque ou un loup d’arlequin, les femmes se parent de robes finement brodées, ornées de fleurs et de dentelle. Perruque bouclée, chapeau à plume, longue cape et veste en velours..., les hommes ne sont pas en reste. Parents et enfants n’en manquent pas une miette et c’est à celui qui croisera le plus beau prince ou princesse baroque du défilé !
Le carnaval des petits. De nombreuses animations, comme des ateliers créatifs, sont proposées pour les plus jeunes.
Ça vaut le coup. Suivre le défilé jusqu’au podium installé aux jardins de l’Europe, pour un beau final avec tous les participants.
Quand ? Du vendredi 10 au dimanche 12 mars 2017

À Dunkerque, c’est géant

A Dunkerque, les rues se parent de 1000 et une couleurs à l'occasion du carnaval

A Dunkerque, les rues se parent de 1000 et une couleurs à l'occasion du carnaval

©Mairie de Dunkerque

Fiers de leur carnaval, les Dunkerquois savent faire la fête ! De janvier à mars, rejoignez l’une de leurs « bandes » et rencontrez les « reuzes », les géants de la ville. Bras-dessus, bras-dessous, les carnavaleux défilent par ligne -attention à celui qui sort du rang !- au rythme du tambour-major. Avec option chants traditionnels pour les habitués. Entre les musiciens en cirés jaunes, les déguisements de chacun et les parapluies portés à bout de bras sur des cannes à pêche, on a tous envie de faire partie du cortège. Et pour être admis, une seule consigne : porter un costume coloré et décalé. Le soir, rendez-vous sur la piste d’un des nombreux bals organisés par des associations locales (à chacune son thème). C’est à celui qui portera la plus belle tenue. L’entrée au bal étant payante, prévoyez d’acheter vos places en avance en vous adressant à l’Office de tourisme.
Le carnaval des petits. Évitez la cohue qui pourrait effrayer les plus jeunes et rejoignez les bandes plus familiales, à découvrir sur le programme du carnaval. Pour les apprentis danseurs, pensez aux bals enfantins le mercredi après-midi et le samedi.
Ça vaut le coup. Comment ça il ne faut pas jouer avec la nourriture ? Carnaval oblige, on fait une mini-entorse au règlement. En clin d’œil à la « foye », la fête organisée au XVIIIe siècle en l’honneur des marins avant leur départ pour l’Islande, le maire et ses conseillers municipaux jettent l’équivalent de 500 kg de harengs fumés (sous-vide) depuis le balcon de l’hôtel de ville. Et si vous attrapez la frite géante (en plastique), vous gagnez un repas pour deux dans l’un des restaurants de la ville !
Quand ? Du samedi 28 janvier au samedi 18 mars 2017.

À Nice, ça farte !

La bataille des fleurs, animation incontournable du carnaval de Nice

La bataille des fleurs, animation incontournable du carnaval de Nice

©OTCN

Des chars d’une quinzaine de mètres, 300 « grosses têtes », des tonnes de fleurs et de confettis… La ville de Nice en met plein les yeux avec son carnaval do Brazil ! Cette année, on fête le « Roi de l’énergie », pour sensibiliser parents et enfants aux différentes énergies et à l’écologie. Au programme, le Corso carnavalesque : un défilé de chars allégoriques et burlesques rythmés par des groupes musicaux du monde entier… et quelques animations surprises dévoilées le jour J. Toutefois, le must est la bataille de fleurs, son défilé de char et ses mannequins parés pour l’occasion. Saviez-vous qu’il faut environ 3000 tiges pour la décoration d’un seul char ?
Le carnaval des petits. Tradition oblige, le dernier jour, on incinère le Roi place Masséna.
Ça vaut le coup. Patientez jusqu’à 21h, le Corso carnavalesque illuminé est encore plus magique.
Quand ? Du samedi 11 au dimanche 26 février.

En attendant, découvrez un aperçu de cette prochaine édition :

Un teaser carnavalesque !

©Nicecarnaval

Ecrit par

Marie Gregori

  • En savoir plus ?
  • Explorer |
  • Sorties en famille |
  • Fêtes |
  • Carnaval

Pour ne pas les perdre dans la foule, optez pour un thème de costume pour toute la famille (se déguiser en famille), de la même couleur plus facilement repérable ou, plus radical mais encore plus efficace, la cordée.

Les portables ne passent pas où sont couverts par la musique ambiance durant le carnaval, aussi déterminez avec eux une heure et un point de rendez-vous en cas de séparation.

Pour éviter que le carnaval dérape, on se prépare avec un kit de survie. Une bouteille d’eau, des Mini Babybel® en guise de snack, des mouchoirs en papier si le maquillage coule, des bouchons d’oreilles si la musique est trop forte… et restez groupés.