Lièvre et tortue

Qui sera le grand gagnant selon vos enfants ?

©Adobe Stock - Becky

Il est rapide, elle est plutôt lente. Il a de grandes oreilles, elle a une carapace. Qui du Lièvre et de la Tortue gagnera la course ? Il faut lire la Fable de La Fontaine à vos enfants pour le découvrir !

Le lièvre et la tortue: la fable intégrale

Rien ne sert de courir ; il faut partir à point.
Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage.
Gageons, dit celle-ci, que vous n'atteindrez point
Si tôt que moi ce but. Si tôt ? Êtes-vous sage ?
Repartit l'Animal léger.
Ma Commère, il vous faut purger
Avec quatre grains d'ellébore.
Sage ou non, je parie encore.
Ainsi fut fait : et de tous deux
On mit près du but les enjeux.
Savoir quoi, ce n'est pas l'affaire ;
Ni de quel juge l'on convint.
Notre Lièvre n'avait que quatre pas à faire ;
J'entends de ceux qu'il fait lorsque prêt d'être atteint
Il s'éloigne des Chiens, les renvoie aux calendes,
Et leur fait arpenter les landes.
Ayant, dis-je, du temps de reste pour brouter,
Pour dormir, et pour écouter
D'où vient le vent, il laisse la Tortue
Aller son train de Sénateur.
Elle part, elle s'évertue ;
Elle se hâte avec lenteur.
Lui cependant méprise une telle victoire ;
Tient la gageure à peu de gloire ;
Croit qu'il y va de son honneur
De partir tard. Il broute, il se repose,
Il s'amuse à toute autre chose
Qu'à la gageure. À la fin, quand il vit
Que l'autre touchait presque au bout de la carrière,
Il partit comme un trait ; mais les élans qu'il fit
Furent vains : la Tortue arriva la première.
Eh bien, lui cria-t-elle, avais-je pas raison ?
De quoi vous sert votre vitesse ?
Moi l'emporter ! et que serait-ce
Si vous portiez une maison ?
Ne jamais être trop sûr de soi

Comme dans « La Cigale et la Fourmi » ou « Le Corbeau et le Renard », Jean De La Fontaine veut faire passer un message dans ses fables. Vos enfants ont-ils compris celle du « Lièvre et de la Tortue » ? Le Lièvre ne prend pas la course au sérieux. Il est tellement sûr de sa rapidité qu’il pense rattraper la Tortue quand il le souhaite. Il se permet donc de perdre du temps à dormir ou écouter le vent. La Tortue, elle, se lance sérieusement dans le défi et fait tout pour y arriver. Résultat, le Lièvre s’est tellement pavané qu’il perd la course. Il ne faut pas être trop sûr de soi, c’est ce que La Fontaine explique dès la première phrase : « Rien ne sert de courir, mieux vaut partir à point ». En somme, rester humble et persévérer est plus utile que se reposer sur ses acquis avec vanité.

Coloriage à imprimer

Une fois le dessin imprimé, dites à vos enfants de relier les pointillés pour tracer les contours du lièvre et de la tortue. À eux ensuite de les colorier dans les teintes de leur choix.

Coloriage lièvre et tortue

Faire une sieste n'aide pas à gagner la course !

©Adobe Stock - Jehsomwang

Mini quiz

Une fois ce dessin colorié, amusez-vous en famille à tester les connaissances de chacun sur les deux animaux de la fable avec ces trois questions.

1. Quelle est la différence entre un lièvre et un lapin ?
2. Quelle est la plus grosse tortue du monde ?
3. De quelles espèces sont le lièvre et la tortue ?

Réponses : 1. Le lièvre est plutôt grand, il vit seul et se crée une maison au pied des buissons, tandis que le lapin est plutôt petit, vit en groupe et creuse des terriers. 2. C’est la tortue luth. 3. Le lièvre est un mammifère alors que la tortue est un reptile.

    

Bon plan

Vous pouvez donner plus de vie au récit en utilisant des peluches, des marionnettes ou en changeant de voix pour chaque personnage. Plus l’histoire est vivante, plus vos enfants seront captivés.

Ecrit par

Ségolène Poirier

  • En savoir plus ?
  • Jouer |
  • Histoires à raconter

Dites aux plus petits de ne pas hésiter à vous interrompre lorsqu’ils ne connaissent pas un mot ou qu’ils ne comprennent pas ce qui vient de se passer dans l’histoire. Il serait dommage qu’ils perdent le fil.

Demandez aux plus grands s’ils se sentent plus tortue ou lièvre et pourquoi. L’idée n’est pas de dire que l’un est meilleur que l'autre, juste de savoir ce qui fait la force de chacun et le point faible qu’il peut améliorer.