Une scène de 23 hectares unique au monde

Une scène de 23 hectares unique au monde

©Puy du Fou

Le plus grand spectacle nocturne au monde se joue depuis 40 ans en France ! Et si vous alliez le découvrir avec vos enfants ?

Quand en 1977 Philippe de Villiers découvre le château du Puy du Fou, alors en ruines et envahi d'orties, l'homme qui adore écrire des histoires propose immédiatement de monter un spectacle de sons et lumières sur l'histoire de la Vendée. La première représentation de la Cinéscénie est jouée un an plus tard, par plus de 600 bénévoles membres de l'association du Puy du Fou. Le public, sous le charme, acclame les acteurs et plus de 80 000 visiteurs sont séduits dès la première année. Quarante ans plus tard, le  parc est salué comme une réussite mondiale avec plus de 2 millions de visiteurs chaque année.

Le spectacle de tous les records

De nombreux cavaliers animent les scènes du moyen-âge et de la révolution

De nombreux cavaliers animent les scènes du moyen-âge et de la révolution

©Puy du Fou

En quelques chiffres

Le son et lumière s'est transformé en spectacle historique nocturne hors norme, avec toujours plus de scènes, de figurants. Ils sont aujourd’hui :

  • 2 000 comédiens à chaque représentation,
  • plus de 120 cavaliers et 80 techniciens.

Sans compter que le show nécessite 24 000 costumes, 1 000 pièces d’artifice par soir et la scène de 23 hectares est la plus grande au monde. De quoi combler les 14   000 spectateurs de la tribune panoramique. 

Des collaborations précieuses

Quand au spectacle en lui-même, il a aussi été amélioré au fil des années. La musique originale est réécrite par Nick Glennie-Smith, compositeur de musique de film, en 2003. Le système de diffusion du son en 7.5.1 est, lui, spécialement conçu pour immerger le spectateur dans l’action. De même que les plus grands comédiens français ont prêté leur voix au spectacle (Philippe Noiret, Gérard Depardieu, Alain Delon, Jean Piat, Michel Duchaussoy, Robert Hossein...).

Des nouveautés constantes

Un nouveau final est créé en 2008. L'année 2012 voit l’ajout de projections 3D qui offrent encore plus de relief aux décors, animant le château du Puy du Fou de façon spectaculaire. En 2013, le Puy du Fou a repensé en profondeur la lumière de la Cinéscénie. Et si vos enfants restent bouche-bée pendant le spectacle en voyant des chandelles danser dans le ciel, c’est grâce aux drones qui interviennent depuis 2015.

L’histoire de la Vendée

Le spectacle compte de nombreux enfants de tous les âges parmi les rôles principaux comme parmi les figurants

Le spectacle compte de nombreux enfants de tous les âges parmi les rôles principaux comme parmi les figurants

©Puy du Fou

Mais de quoi parle la Cinéscénie ? Cette incroyable superproduction de près de deux heures raconte le destin symbolique de la famille Maupillier, du Moyen Âge à la Seconde Guerre mondiale.

Le spectacle débute avec un tournoi entre les chevaliers du Puy du Fou. Puis François Ier passe par la région et l’on célèbre un bal vénitien en son honneur. Après le ballet des chevaux, on découvre la vie rude des paysans vendéens, les hivers difficiles. Le spectacle passe ensuite un long moment sur les Guerres de Vendée. Suite à la Révolution française et à la Terreur, le peuple local se révolte et la guerre fait rage dans la région. Les Colonnes Infernales du général Turreau arrivent au Puy du Fou en 1793 et bientôt la Vendée doit plier.

S’en suit une incroyable scène de marché où l’on voit la vie reprendre peu à peu son cours. Puis vient 1914 et à nouveau la guerre, avec son lot de mauvaises nouvelles. L’entre-deux guerre est l’occasion d’un bal où l’on danse au son du violon et de l’accordéon. Et c’est encore la guerre, avec les réfugiés des Ardennes qui arrivent jusqu’en Vendée. Le final réunit tous les acteurs dans une grande danse festive, l’occasion d’être une dernière fois abasourdi par l’immensité du spectacle.

Les coulisses du succès

Le finale est grandiose avec tous les figurants et les feux d'artifice

Le finale est grandiose avec tous les figurants et les feux d'artifice

©Puy du Fou

Le secret de la Cinéscénie, on le comprend en visitant les coulisses du spectacle. Chaque soir, ce sont tous les bénévoles (ils s'appellent les Puyfolais) qui se retrouvent, pour ce qui ressemble à une grande fête de village. Dans chaque village, les acteurs affluent quelques heures avant le début du spectacle, souvent en famille, du dernier-né au grand-père, et se retrouvent pour se préparer. On se croirait dans une vraie fête locale, sauf que chacun sait bien que l'objectif de la soirée, c'est de jouer plusieurs rôles devant quelques 14 000 spectateurs ! Un fonctionnement hors du commun, basé sur la passion et l'envie d'émouvoir les spectateurs. Ce qui force autant le respect que l'admiration devant le résultat grandiose.

    

Bon plan

Le spectacle se terminant tard, il est vivement conseillé de séjourner dans un des hôtels à thème du Puy du Fou afin de pouvoir rejoindre rapidement votre chambre pour une nuit de repos bien méritée.

Ecrit par

Fun Tribe

  • En savoir plus ?
  • Explorer |
  • Sorties en famille |
  • Parc Attractions

Du 29 Juin 2017
Au 03 Septembre 2017

Lundi 10:00 22:30
Mardi 10:00 22:30
Mercredi 10:00 22:30
Jeudi 10:00 22:30
Vendredi 10:00 21:00
Samedi 10:00 21:00
Dimanche 10:00 22:30

85590 Les Epesses

Pays de la Loire

Le Puy du Fou

Adultes : 27€

Enfants : 18€

Equipements

  • Parking gratuit

  • Acces handicapé

  • Hotel

  • Toilettes

Le spectacle est assez bavard pour les jeunes enfants, pour garder leur attention, proposez-leur de trouver différents éléments. Verront-ils les cochons ? Les oies ? Les lapins ? C’est un véritable “cherche et trouve” grandeur nature auquel vous pouvez leur demander de participer tout au long du spectacle.

Pour les aider à mieux suivre le spectacle, revoyez avec eux les dates des différentes périodes évoquées : le moyen-âge, François Ier, la Révolution, les deux Guerres Mondiales.

Pensez à prendre les places un an avant. Les places pour la saison de juin à septembre sont mises en vente sur le site du Puy du Fou à partir de début octobre l’année précédente, et il vaut mieux se dépêcher, car la quasi-totalité des places part très rapidement.