partie de carte famille

Qui aura la carte la plus forte ?

©iStock - Clerkenwell

Un As contre un 2, un roi qui bat une reine… La bataille convient aux petits comme aux grands. Pas question de force ni de stratégie, ce jeu repose uniquement sur le hasard. Qui de vous et vos enfants sera le plus chanceux ? À vos cartes, prêts, bataillez !

Vous vous dites qu’une bataille c’est forcément à deux ? Détrompez-vous, à trois ou quatre, ça fonctionne aussi. Avec 52 cartes dans un paquet, vous aurez largement de quoi jouer tous ensemble !

Préparez le champs de bataille

jeu de cartes

Avec tous les As, la victoire est à portée de main

©Adobe Stock - ALF photo

Que faut-il pour jouer ? Pas grand chose puisqu’il vous suffit d’un paquet de 52 cartes. Avant de vous lancer, expliquez à vos enfants que le 2 est la carte la plus faible et l’As la plus forte. Vous pouvez même leur donner toute la suite : 2,3,4,5,6,7,8,9,10, valet, dame, roi, As. À noter que les différentes couleurs (carreau, pique, cœur, trèfle) n’entrent pas en compte dans le jeu de la bataille.

Une fois que c’est clair pour tous les joueurs, mélangez les cartes. Donnez-en une à chacun puis continuez jusqu’à avoir distribué tout le paquet. Les cartes doivent être retournées pour que personne ne connaisse son jeu ni celui des autres.

Attention : s’il y a des jokers dans votre paquet, vous pouvez en donner un à chaque participant mais seulement si vous n’êtes que deux pour éviter de désavantager certains participants. Eh oui, à deux, le joker devient la carte la plus forte (au-dessus de l’As). Si vous êtes plus nombreux, retirez-les du paquet avant de distribuer.

Abattez vos cartes

jouer à la bataille

Vous pouvez tenter une méga bataille avec plusieurs cartes au milieu

©iStock - powerofforever

Chacun pose la première carte de son tas devant lui, face vers le haut pour que tout le monde la voit. Qui a la carte la plus forte ? Celui qui l’emporte ajoute ces nouvelles cartes à la fin de son paquet. Et vous recommencez.

Mais que se passe-t-il si plusieurs joueurs déposent une carte de la même valeur ? Eh bien… c’est l’heure de la bataille ! Les joueurs concernés posent une nouvelle carte sur la première, mais cette fois à l’envers pour garder le mystère. Ils en mettent une troisième - face visible - sur le dessus. En résumé, ça donne : une carte à l’endroit, une à l’envers et une à l’endroit. Et c’est celui qui a la plus forte au-dessus qui gagne.

Quoi, les joueurs ont à nouveau la même carte ? Alors la bataille continue. Répétez le procédé jusqu’à ce que l’un des joueurs l’emporte… quitte à monter un mille-feuille de cartes pour y arriver. C’est comme ça qu’une simple bataille de 2 peut vous faire perdre un As s’il s’est retrouvé coincé au milieu du sandwich de cartes !

Quand le hasard fait bien les choses...

Lorsqu’un joueur a remporté toutes les cartes du paquet, il est déclaré vainqueur de la partie. Sachez que la bataille est un jeu de cartes où il faut savoir être patient parce qu’une partie peut durer plusieurs heures. Parfait pour occuper votre tribu pendant les journées pluvieuses.

Et ce n’est pas parce qu’un joueur semble aller vers la victoire que ce sera forcément le cas. Comme personne ne choisit les cartes qu’il pose, il n’y a pas de stratégie à mettre en place. C’est une très bonne occasion pour vos enfants de se confronter au hasard. Chacun peut perdre ou gagner… et c’est toute la beauté de la bataille.

Ecrit par

Ségolène Poirier

  • En savoir plus ?
  • Jouer |
  • Jeux de société

S’ils sont perdus avec les chiffres, optez pour les batailles de couleurs. Déterminez ensemble qui du noir ou du rouge est le plus fort. Ce sera plus facile pour eux de suivre le jeu.

Arrivés vers la fin du jeu, l’un de vous n’aura plus que quelques cartes qui vont rapidement se relayer. Proposez aux grands de deviner quelle est la prochaine carte à sortir. Un bon moyen d’aiguiser leur sens de l’observation !

Astuce : Si vous n’avez pas de jeu de cartes classiques mais en possédez un autre (tarot, Uno…), cela fonctionne aussi. Il suffit de ne garder que les cartes avec un chiffre et vous voilà parés pour une bataille.