Château de Peau d'âne

Peau d'âne vit dans un magnifique château avec son père, le roi.

©iStock - JoseIgnacioSoto

Peau d’âne est un conte tiré du recueil "Les contes de ma mère l’Oye" écrit par Charles Perrault. L’histoire raconte celle d’un roi et d’une reine qui vivent heureux avec leur fille unique. Un jour, cependant, la reine tombe malade…

Que va-t-il se passer ?... Pour le découvrir, lisez, avec toute la famille, cette extraordinaire histoire !

Les plus belles robes pour la princesse

Robe couleur du Soleil

Les plus belles robes du monde furent réalisées pour Peau d'âne !

©iStock - Grape_vein

Il était une fois, un roi qui était marié à une magnifique jeune femme et ils vivaient un amour parfait. De leur passion, était née une unique fille. Ils vivaient dans un palais et possédaient une écurie. À l’intérieur, se trouvait un âne. Ce n’était pas un animal comme les autres. La nature avait formé l’âne si extraordinaire, que sa litière, au lieu d’être malpropre, était couverte, tous les matins, de belles pièces d’or.

Seulement, le malheur n’épargne personne. Un jour, la reine fut victime d’une grave maladie. Les divers savoirs des médecins n’aidèrent pas à sa guérison. Sentant sa dernière heure arriver, elle fit promettre au roi de se remarier une fois que cette dernière aurait rejoint l’autre monde. Le roi, surpris par la demande de sa femme refusa instantanément. Mais l’État attendait un héritier et il accepta à contrecœur.

La reine mourut et la tristesse fut générale. Mais le roi devait trouver une nouvelle épouse. Chaque jour, on lui apportait des portraits de princesses, mais aucune n’atteignaient la beauté de feue la reine. Malheureusement, le roi fut épris de sa propre fille qui avait une fraîcheur qu’aucune femme n’égalait. La princesse se jeta aux pieds de son père afin de le raisonner face à cette idée incestueuse.

Apeurée, la jeune fille alla voir la Fée des Lilas, sa marraine. Pour l’aider à s’en sortir, elle dit à laprincesse de demander au roi des robes spectaculaires : couleur du temps, couleur de la Lune et couleur du Soleil. Le roi n’arriverait jamais à obtenir de telles robes ce qui empêcherait le mariage. Mais les artisans du roi réussirent à les concevoir. Alors la fée rusa et demanda la peau de l'âne que le roi chérissait. Cependant, pour l’amour de sa fille, le roi sacrifia l’âne...

Une rencontre pleine de mystère...

Une princesse

Pour fuir, la princesse se barbouille également de suie de cheminée.

©iStock - Grape_vein

Pour fuir son père, la princesse s'enveloppa dans la peau de l’âne. La marraine lui promit de s’assurer que tous ses habits et bijoux la suivraient partout… Quand le roi s’aperçut de la disparition de sa promise, il lança des recherches, mais il ne la trouva jamais. La princesse alla se réfugier dans une ferme où elle devait nettoyer les dindons et les cochons.

De façon à se remonter le moral, elle avait décidé de porter ses belles robes tous les dimanches. Un jour, alors qu’elle portait la robe couleur du Soleil, le fils du roi du comté, vint se reposer dans la ferme. Le beau prince, poussé par la curiosité, regarda à travers la serrure de la maisonnette de Peau d’âne. Il crut voir une divinité et ne toqua pas à la porte, de peur de la déranger.

Quand le prince revint en son château, il était devenu fou amoureux de Peau d’âne et attrapa une fièvre terrible. La reine, sa mère était inquiète. Elle lui proposa le trône de son époux et d’épouser la princesse de son choix. Mais il refusa, il demanda seulement un gâteau fait par Peau d’âne.

Cette dernière le fit, car elle aussi avait aperçu le prince et en était tombée amoureuse. Lorsqu’elle fit la pâtisserie, sa bague glissa de son doigt. Le prince, en mangeant la tarte, trouva la bague. Il annonça à ses parents qu’il épouserait celle à qui irait le bijou. Après divers essais, ce fut le tour de Peau d’âne à qui la bague alla à merveille.

Seulement, pour qu’elle puisse se marier avec le prince, Peau d’âne avait déclaré qu’elle avait besoin du consentement de son père. Une invitation fut envoyée à ce dernier sans que le nom de sa fille ne soit cité. Le roi avait, entre temps, épousé une femme, veuve également. Le jour J, le roi reconnut sa fille, l’embrassa avec une grande tendresse et le mariage eu lieu dans la joie la plus totale.

    

Bon Plan

Vos enfants ont apprécié l’histoire de "Peau d’âne" ? Alors faites leur découvrir les autres contes de Charles Perrault : "Le Chat botté", "Le Petit poucet", "Barbe bleue", "Riquet à la houppe"… La liste de lecture est longue !

Ecrit par

Sophie Bourguignon

  • En savoir plus ?
  • Jouer |
  • Histoires à raconter

Proposez-leur de dessiner l’âne dans son écurie ainsi que le château du roi.

La fin de l’histoire de Peau d’âne fait drôlement penser à celle d’une autre princesse : Cendrillon. Pourquoi ne pas lire ce conte la prochaine fois ?