3 petits cochons

Mais qui a peur du grand méchant Loup... Certainement pas nous !

©iStock - balwan

Comment surprendre vos enfants avec un grand classique des contes ? En les incluant dans le récit pour leur faire vivre l’histoire. Préparez-vous à construire, à souffler, à faire la grosse voix et à grouiner. C’est parti !

Avant de commencer votre histoire, sortez en famille pour récolter ce dont vous avez besoin. Récupérez de la paille ou des brindilles pour la première maison, des morceaux de bois légers ou des petites branches pour la seconde. Pour la troisième, des blocs de jeu de construction feront l’affaire. Dernier élément : trois petites boîtes en plastique qui serviront de base aux maisons.

Qui est qui ?

Proposez à chacun de choisir son rôle. Vous êtes le narrateur, mais qui sera le grand méchant loup et qui fera les cochons ? Vous pouvez fabriquer des petits cochons : prenez des bouchons en liège et des épingles pour les pattes. Celui qui interprète le loup n’a qu’à se dessiner des moustaches sur le nez et les joues.

Quand on parle du loup...

cabane bois foret

Votre maison en bois peut prendre des airs de tipi

©iStock - Lsa1978

Commencez l’histoire : il était une fois, trois petits cochons qui aimaient beaucoup s’amuser. Ils allaient dans la forêt pour narguer le loup et quand celui-ci les voyait, ils se sauvaient en riant et en chantant. « Qui a peur du méchant loup, méchant loup, méchant loup ? Qui a peur du grand méchant loup, c’est sûrement pas nous ! ». Demandez aux interprètes des cochons de chanter cette phrase en cœur.

Le loup était agacé par les cochons - faites grogner l’interprète du loup - mais il avait peur de leur mère et n’osait pas les approcher. Un jour, la maman étant absente, les petits cochons sortirent pour jouer mais se perdirent. Ils décidèrent de se construire une maison pour se protéger du loup. Mais ils n’étaient pas d’accord sur le matériau à utiliser.

C’est le moment de construire les maisons en faisant participer les enfants.

Le premier petit cochon voulait une maison rapide à monter et choisit de la fabriquer en paille. Posez la paille ou les brindilles sur les côtés et le dessus de la boîte en plastique. Le deuxième petit cochon fabriqua sa maison en bois. Posez les petites branches et bouts de bois sur une autre boîte en plastique.

Une fois leurs maisons terminées, faites chanter les interprètes des deux premiers cochons : « Qui a peur du méchant loup, méchant loup, méchant loup ? Qui a peur du grand méchant loup, c’est sûrement pas nous ! »

Le troisième petit cochon voulait une maison bien solide et choisit les briques. Montez des blocs de jeu de construction autour de la troisième boîte en plastique.

... il pointe le bout de son nez

loup foret

Le loup aura-t-il assez de souffle ?

©iStock - MirasWonderland

Pendant la nuit, un grand bruit les réveilla. Le loup était devant la maison en paille. C’est le moment de faire dialoguer les personnages.

Le loup : Petit cochon, laisse-moi entrer.

Le premier cochon : Non, non, par la barbiche de mon petit menton. Je suis à l’abri chez moi.

Demandez à l'interprète du loup de grogner et de souffler. La maison de paille s’envole toute seule. Allez hop, dites à votre enfant de faire sortir la figurine du cochon et de la déposer dans la deuxième maison.

Le loup : Petits cochons, laissez-moi entrer.

Le deuxième cochon : Pas question. Ma maison est solide, tu peux souffler, elle ne s’envolera pas.

Au loup de souffler à nouveau et la deuxième maison s’envole. Faites sortir les deux cochons et mettez-les dans la troisième maison avec leur frère.

Le loup : Laissez-moi entrer petits cochons. Ce n’est pas la peine de résister je vais vous manger. Alors ouvrez-moi.

Ouuh… Que pensent vos petits ? Est-ce que le loup va réussir à casser la dernière maison ?

Le troisième cochon : Tu peux souffler, gronder, crier, tu ne me fais pas peur. Ma maison est en brique, elle ne s’envolera pas.

Le loup souffle, encore et encore… mais rien ! La maison est trop solide et ne s’envole pas. Il est furieux et rentre chez lui. Les petits cochons ont gagné.

Les trois cochons : Qui a peur du méchant loup, méchant loup, méchant loup ? Qui a peur du grand méchant loup, c’est sûrement pas nous ! 

Ecrit par

Ségolène Poirier

  • En savoir plus ?
  • Jouer |
  • Histoires à raconter

Pour qu’ils restent attentifs pendant toute l’histoire, vous pouvez raccourcir le récit. Enlevez les dialogues par exemple et contentez-vous de faire souffler le loup.

Faites leur fabriquer des maisons un peu plus sophistiquées et solides avec l'enjeu que le loup n'arrive pas à les souffler!