Cygneau sur l'eau

Pourquoi ce caneton est-il gris alors que ses frères et soeurs sont jaunes ?

©iStock - Naturalpix

Écrit par Andersen en 1842, « Le Vilain Petit Canard » est un conte indémodable qui plait aussi bien aux enfants qu'aux adultes. Lisez en famille cette belle histoire portant sur la différence, la tolérance et l'acceptation de soi.

Pour animer le récit, imprimez des silhouettes de canetons, d'oies, de cygnes, de poule et de chat, et collez-les sur des bâtonnets en bois. Vos enfants feront bouger ces personnages tout au long de l'histoire.

La naissance du vilain petit canard

À la campagne, en plein été, une cane couve ses œufs sur un nid douillet. Soudain, elle entend de petits craquements. Chacun leur tour, les œufs éclosent et laissent sortir des canetons d'un jaune éclatant. Seul un œuf, le plus gros, est toujours intacte. La cane en a assez de couver, mais elle continue jusqu'à la naissance de ce dernier caneton. Elle s'aperçoit qu'il est gris, laid et plus grand que les autres. Elle le conduit tout de même jusqu'au lac pour qu'il puisse nager avec ses frères et sœurs. Alors que tous les animaux présents autour de l’eau admirent les canetons jaunes, qui font la fierté de leur maman, ils se moquent de l'allure du vilain petit canard. Peu à peu, le pauvre caneton est délaissé par tout le monde, y compris par sa famille. Alors, un jour, il prend son courage à deux mains et décide de partir. Où va-t-il aller ? Chacun votre tour, expliquez où vous seriez partis si vous étiez à la place du vilain petit canard.

C'est parti pour l'aventure

Deux oies sauvages au bord de l'eau

Les oies sauvages sont prêtes à recueillir le canard

©Adobe Stock - Wolfgang Kruck

Le vilain petit canard arrive jusqu'à un marais où il croise deux oies sauvages. « Tu es si laid que tu nous plais, lui disent-elles. Veux-tu devenir un oiseau migrateur comme nous ? ». Profitez de ce passage du conte pour expliquer à vos enfants la migration des oiseaux. À l'automne, quand les températures baissent, les oies volent ensemble pour se rendre dans un endroit plus chaud. Les oies ont l'air sympathiques, mais des chasseurs arrivent et coupent court à la conversation. Tout le monde s’enfuit, y compris le caneton. Il court sans regarder derrière lui et arrive jusqu'à une vieille maison. Là, une dame le recueille en pensant qu'il s'agit d'une cane et qu'elle pourra avoir des œufs. Évidemment, les semaines passent et le caneton ne peut pas pondre. Le chat et la poule de la vieille dame se moquent de lui tous les jours, si bien qu'il finit encore par partir.

Et le canard devint un cygne

Un cygne sur l'eau

Celui qui était surnommé " le vilain petit canard " était finalement un cygne

©Adobe Stock - muratart

Le canard gris passe la fin de l'automne et tout l'hiver dehors, rejeté par les autres animaux à cause de son apparence. Au printemps, alors que le soleil revient, il se rend près d'un lac et croise trois superbes cygnes, dont il admire la beauté. En le voyant, ils accourent vers lui en battant des ailes. Le vilain petit canard pense qu'ils viennent pour se moquer de lui et baisse la tête d'un air triste. Il aperçoit alors son reflet dans l'eau : surprise, il n'est plus un caneton gris et vilain. Le gros œuf que couvait la cane était en réalité un œuf de cygne. En grandissant, celui qui ne ressemblait pas à ses frères et sœurs est donc devenu un magnifique oiseau blanc ! Les autres l'accueillent en le caressant avec leurs becs. Ils l'invitent à se promener avec eux sur le lac. Des enfants qui passent par là s'écrient : « Il y a un nouveau cygne ! Il est si jeune et si beau ! ». Moqué lorsqu'il était petit, l'oiseau est désormais admiré de tous. « Jamais je n'ai rêvé d'un tel bonheur quand j'étais le vilain petit canard », se dit-il.

Demandez à vos enfants s'ils ont bien compris la morale de ce conte. « Le Vilain Petit Canard » incite à ne pas rejeter l'autre sous prétexte qu'il est différent, mais plutôt à essayer de le connaître et de le comprendre.

Vrai-Faux à faire en famille

Vos enfants connaissent-ils bien les cygnes ? Testez-les en leur donnant ces trois affirmations et en leur demandant si elles sont vraies ou fausses.

1. Le cygne mange de petits poissons.
2. Les cygnes sont toujours blancs.
3. Le cygne peut vivre plus de 30 ans.

Réponses : 1. Faux, il se nourrit de racines, de feuilles et de tiges. 2. Faux, il existe une espèce australienne de cygnes entièrement noirs, et d'autres espèces mêlant des plumes noires et blanches. 3. Vrai, il vit environ 12 ans à l'état sauvage mais peut atteindre les 30 ans en captivité.

    

Bon plan

La Ferme de Beaumont, en Seine-Maritime (76), élève de nombreux animaux dont plusieurs espèces de cygnes. Il est possible de la visiter gratuitement pour admirer ces grands oiseaux blancs mais aussi des lapins, des chèvres, des ânes ou encore des faons.

Ecrit par

Émilie Nougué

  • En savoir plus ?
  • Jouer |
  • Histoires à raconter

Montrez-leur des photos de cygnes, d'oies et de canards pour qu'ils puissent voir les différences physiques entre ces oiseaux.

Proposez-leur de dessiner leur vision de la couverture du livre « Le Vilain Petit Canard ». Faites-leur penser à écrire le titre, le nom de l'auteur mais aussi leur nom, en tant qu'illustrateur.