chêne arbre resistant

Le chêne est généralement bien enraciné

©Adobe Stock - zagart

Il est bien de connaître ses points forts, mais il est inutile de mettre en évidence les faiblesses des autres. Surtout que parfois les rôles s’inversent. C’est ce que va apprendre durement l’un des protagonistes de la fable « Le Chêne et le Roseau » de La Fontaine. Découvrez son histoire avec vos enfants.

Le Chêne et le Roseau: la fable intégrale

Le Chêne un jour dit au roseau :
Vous avez bien sujet d'accuser la Nature ;
Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.
Le moindre vent qui d'aventure
Fait rider la face de l'eau,
Vous oblige à baisser la tête :
Cependant que mon front, au Caucase pareil,
Non content d'arrêter les rayons du soleil,
Brave l'effort de la tempête.
Tout vous est aquilon ; tout me semble zéphyr.
Encor si vous naissiez à l'abri du feuillage
Dont je couvre le voisinage,
Vous n'auriez pas tant à souffrir :
Je vous défendrais de l'orage ;
Mais vous naissez le plus souvent
Sur les humides bords des Royaumes du vent.
La Nature envers vous me semble bien injuste.
Votre compassion, lui répondit l'Arbuste,
Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci
Les vents me sont moins qu'à vous redoutables.
Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici
Contre leurs coups épouvantables
Résisté sans courber le dos ;
Mais attendons la fin. Comme il disait ces mots,
Du bout de l'horizon accourt avec furie
Le plus terrible des enfants
Que le Nord eût porté jusque-là dans ses flancs.
L'Arbre tient bon ; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu'il déracine
Celui de qui la tête au ciel était voisine,
Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts.

La loi du plus fort ne fonctionne pas toujours

roseau plie au vent

Le roseau plie mais ne rompt pas

©Adobe Stock - nopphara

Dans chaque Fable de La Fontaine, comme « Le Coq et le Renard » par exemple, nous apprenons une leçon de vie. Le Chêne, grand et bien enraciné, prend pitié du Roseau qu’il considère comme plus faible que lui : « Tout vous est aquilon [trop fort, ndlr] ; tout me semble zéphyr [doux, agréable, ndlr]. » Il est certain de sa puissance et sa capacité de résistance, alors que le Roseau préfère rester modeste, en soulignant à l’arbre qu’il ne vaut mieux pas se vanter. Comme dans Le Lièvre et la Tortue, La Fontaine met ici en évidence le risque de toujours se croire meilleurs que les autres : la chute peut être grande ! Ici, le Chêne se fait finalement déraciné par le vent alors que le Roseau tient bon. Vous pouvez expliquer à vos enfants que c’est bien d’avoir confiance en soi, mais il ne faut jamais être trop sûr de ses capacités et surtout, ne jamais dévaloriser les autres.

Petit étang à colorier

Une fois la fable racontée, imprimez ce dessin et lancez-vous en famille dans le coloriage. Des nénuphars, des grenouilles, des papillons et bien sûr, des roseaux, ces plantes aux longues tiges.

roseaux à colorier

Les roseaux sont verts et marrons

©Adobe Stock - vectoramac

Mini quiz à faire en famille

1. Quel est le fruit du chêne ?
2. Où poussent les roseaux ?
3. Jusqu’à quel âge peut vivre un chêne ? 60 ou 600 ans ?

Réponses : 1. Le gland. 2. Sur les sols humides, au bord des lacs, rivières et étangs. 3. Le cycle de vie naturelle d’un chêne est d’environ 600 ans !

    

Bon plan

Un jour venteux, rendez-vous en famille dans un parc ou au bord d’un lac. Observez ensemble les arbres, les plantes, les feuilles. À chacun de dire quels végétaux ont le plus de risque de s’envoler et pourquoi.

Ecrit par

Ségolène Poirier

  • En savoir plus ?
  • Jouer |
  • Histoires à raconter

Pour les aider à comprendre la fable en entier, cherchez en amont des synonymes pour les mots un peu compliqués comme aquilon, zéphyr ou compassion par exemple.

Jouez ensemble en vous amusant à trouver des mots qui riment avec chêne et roseau. Celui qui en trouve le plus gagne le jeu.