Qui est donc ce vieux monsieur avec tous ces chats ?

Qui est donc ce vieux monsieur avec tous ces chats ?

©Bel

Retrouvez le huitième épisode de l'Avent-ure de Noël, une série originale de 10 épisodes à raconter ou à faire écouter à vos enfants ! Bon épisode.

Présentation des personnages

👧🏽 Bahia : aventurière et dynamique. Rien ne semble lui faire peur.
🚨 Izilda : appliquée, d’un sang froid à toute épreuve, elle veille à la sécurité des lutins.
🌈 Papi Mocho : espiègle et chaleureux, il est l’exact opposé de ce que l’on dit de lui.

Le résumé

Publié en amont de l’histoire pour rapide rappel des faits de l’épisode 7.

Bahia et Léo ont rencontré Fonceur et Izilda au pied de l’arbre fantôme. S’ils ont réuni les ingrédients pour sauver tout le monde d’une curieuse indigestion, ils ont aussi découvert le responsable de tous leurs tracas !

L’histoire

Alors que Fonceur et Léo partent préparer la potion de Touvatop, Bahia et Izilda se rendent chez Papi Mocho.

On dit que c’est un sorcier maléfique. Il faut avouer que l’état de sa maison n’arrange rien : elle est toute de travers, à moitié recouverte de mousse et de lierre. Les trois gros arbres plantés devant donnent l’impression de gardiens menaçants. Dans le jardin, tout pousse en désordre pour décourager de s’y aventurer. Et puis, il y a une centaine de nains de jardin. Il paraît que ce sont tous ceux qui ont osé déranger Papi Mocho. Si en plus de cela il s’avère qu’il est l’ennemi de Noël, la confrontation ne va pas être de tout repos !

Malgré cela, Bahia et Izilda se tiennent devant le portail de la propriété, déterminées. Elles sonnent. La porte s’ouvre. Des dizaines de chats sortent en silence sur le perron. Les cœurs des deux amies s’emballent. Puis, après un court instant qui prend un air d’éternité, Papi Mocho apparaît. Personne ne pouvait l’imaginer comme ça. Le vieil homme est emmitouflé dans une épaisse robe de chambre bariolée, des chaussons T-Rex à ses pieds. Sa longue barbe blanche et ses cheveux sont parfaitement taillés. Souligné par un regard espiègle, il leur lance un sourire radieux.

👴🏻 Hohoho ! Que me vaut la visite d’une jeune fille et d’une lutine ?

Izilda est coite. D'un air aussi assuré que son regard est hésitant, Bahia tend la photo :

👧🏽 On veut vous parler de ce que vous avez fait sur le marché, aux lutins et...

Un claquement de doigt l’interrompt. Les voilà dans un salon douillet et décoré avec sobriété. Des chats sont installés sur un canapé moelleux. Un feu crépite dans une superbe cheminée. Assis dans un gros fauteuil, Papi Mocho les invite à s’asseoir.

👴🏻 Puis-je vous offrir quelque chose à boire ?

Déboussolées, elles demandent un chocolat chaud. Un nouveau claquement de doigt plus tard, les voilà servies. Derrière sa tasse, Bahia observe le vieil homme. Elle en est certaine : il a les mêmes traits que le marchand malfaisant, sauf que ses yeux sont remplis d’une infinie bonté.

Un silence rempli de questions s’installe avant que Bahia ne lâche celle qui la démange le plus :

👧🏽 Vous êtes un sorcier. Mais vous n’avez pas l’air maléfique du tout... Vous ne l’êtes pas, pas vrai ?

Le sorcier les regarde, amusé.

👴🏻 Les gens n’aiment pas ce qui est différent. Si on apprenait la vérité à mon sujet je pourrais avoir de gros problèmes ! Je n’ai pas du tout envie de quitter cette maison ; mon grand père l’a construite lui-même. Alors je me suis débrouillé pour que les habitants de Sylve-Bourg inventent tout un tas de rumeurs sur moi. Comme ça je suis tranquille.

Il ment, Izilda en est certaine. Elle saisit la photo de Bahia et l’agite comme une preuve irréfutable.

🚨 Votre petit manège ne marche pas avec moi, Ronchax !

Papi Mocho s’affaisse dans son fauteuil. Il sort l’autre partie qui vient compléter celle qu’Izilda tient dans ses mains. On y voit un homme et une femme tout sourire et deux enfants joyeux qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau.

👴🏻 C’est mon frère jumeau...

Izilda regarde ses pieds. Bahia est stupéfaite. Non sans émotion, Papi Mocho leur explique tout.

Leurs parents étaient des sorciers sans le sou. Par chance, ils avaient cette maison mais ne pouvaient pas offrir grand chose à leurs enfants. Si Mocho s’en contentait, cela rendait Ronchax triste. Il attendait toujours Noël avec espoir ; mais il était toujours déçu, comme si le Père Noël ne lisait pas ses lettres. Peu à peu, son chagrin s’est transformé en colère. Mocho a essayé de lui montrer qu’il y avait des choses plus précieuses que les cadeaux, sans succès. Et puis un jour, Ronchax a claqué la porte, déclarant qu’il ferait tout pour venir à bout de cette fête inutile.

Attristées, Bahia et Izilda lui expliquent la situation et lui demandent son aide. Le vieil homme accepte sans hésiter. C’est à ce moment que Fonceur et Léo frappent à la porte. Tout Sylve-Bourg est soigné ! Prochaine étape : le Grand Nord...

C'était le huitième épisode de l'Avent-ure de Noël, à demain pour le prochain épisode ! L'aventure de Noël a été écrite en collaboration avec Taleming.

Les mots de vocabulaire

Un perron : c’est un escalier et un palier qui donnent accès à l'entrée surélevée d'un bâtiment
Déboussolé(e) : désorienté(e), désemparé(e), perdu(e)
Irréfutable : qui est incontestable, vrai
Stupéfait(e) : étonné(e) au point d'être sans réaction

Qu'avez-vous retenu de l'histoire ?

A. Qui sort en premier lorsque la porte de la maison s’ouvre ?
1. Papi Mocho. 
2. Des chats.

B. Comment est l’intérieur de la maison ?
1. Douillet et décoré sobrement.
2. Aussi délabré que l’extérieur de la maison.

C. Pourquoi Papi Mocho laisse-t-il les gens imaginer plein de choses à son propos ?
1. Pour être tranquille.
2. Pour prouver qu’ils sont idiots.

D. Quel est le lien entre Papi Mocho et Ronchax ?
1. Ils sont frères jumeaux.
2. Ils sont cousins.

E. Comment réagissent Bahia et Izilda en écoutant l’histoire de Papi Mocho ?
1. Elles sont en colère.
2. Elles sont attristées.

Les bonnes réponses sont : A-2, B-1, C-1, D-1, E-2.

  • En savoir plus ?
  • L'avent-ure de Noël |
  • Jouer |
  • Histoires à raconter |
  • Noël