Que font Fonceur et Izilda dans la forêt ?

Que font Fonceur et Izilda dans la forêt ?

©Bel

Retrouvez le septième épisode de l'Avent-ure de Noël, une série originale de 10 épisodes à raconter ou à faire écouter à vos enfants ! Bon épisode.

Présentation des personnages

👧🏽 Bahia : aventurière et dynamique. Rien ne semble lui fait peur.
👦🏻 Léo : rêveur et réfléchi, il est toujours avec Bahia, qui après ses livres est sa meilleure amie.
👵🏻 La bibliothécaire : vieille et discrète, elle est toujours là pour aider les lecteurs
😡 Le marchand : aigri et mauvais, il va causer quelques soucis à Sylbe-Bourg.
💨 Fonceur : fougueux et impatient, il rêve de tirer le traîneau du Père Noël.
🚨 Izilda : appliquée, d’un sang froid à toute épreuve, elle veille à la sécurité des lutins.

L'histoire

Si une douce effervescence parcourt chaque rue de Sylve-Bourg, c’est au marché de Noël que tout le monde se retrouve. On y profite de l’agitation joyeuse des spectacles, des stands d’artisans et des étals débordant de mets délicieux.

Aujourd’hui, un nouveau stand a ouvert. Il est au centre de toutes les discussions. Il paraît qu’on y trouve de drôles de petits gâteaux dodus. Si moelleux qu’on a l’impression de croquer dans un nuage. Si délicieux qu’un plaisir intense vous envahit et vous oblige à refaire la queue quelques minutes après. Le succès est tel que la file d’attente s’enroule autour de la grand place et serpente dans les rues attenantes. Bahia et Léo sont impatients d’y goûter.

Malheureusement, une vague de mécontentement gronde : rupture de stock. Les deux enfants, dépités, regardent leur ami Yugo qui a la chance de pouvoir déguster la pâtisserie tant convoitée. Tout à coup, un râle sordide, glaçant, retentit, comme sorti des profondeurs. Yugo s’arrête net. Ses yeux se teintent d’une étrange couleur verte, puis il avance lentement, bavant et bredouillant des mots inaudibles.

Le sang de Bahia ne fait qu’un tour.

👧🏽 Regarde, Léo ! Leurs yeux. Ils sont envoûtés !

Léo la dévisage, mortifié. Autour d’eux, les rescapés détalent comme des lapins. Le marchand doit être derrière tout ça ! Bahia saisit le bras de son ami et ils remontent en quatrième vitesse ce qu’il reste de la file d’attente. Devant le stand, un homme rondelet, rouge de colère, plus préoccupé d’avoir attendu pour rien que par ce qu’il se passe autour de lui, se plaint en beuglant. Bahia s’écrie :

👧🏽 Hé vous ! On sait ce que vous avez fait.

Le beuglard devient muet. Le marchand, vieux barbu, plutôt grand et osseux, l’observe avec un rictus agacé transformé aussitôt en sourire mauvais.

😡 Cette fois-ci vous ne pourrez pas m'arrêter. C’est trop tard !

Il saisit une fiole dans la doublure de sa veste, l’avale d’un trait et disparaît dans une fumée verdâtre. En inspectant l’étal, Bahia trouve un portefeuille. Celui du marchand ? Léo l’interrompt dans ses réflexions :

👦🏻 Viens ! Il n’y a qu’un endroit où on pourra trouver une solution à tout ce bazar.

La bibliothèque est encore plus silencieuse et imposante que d'habitude. Derrière le comptoir de l'accueil, la bibliothécaire les accueille, bienveillante :

👵🏻 Allez, il n’y a pas de temps à perdre.

Bahia jette un regard incrédule à Léo, qui lui répond d’un haussement d’épaule. Péniblement la vieille femme se lève. Les enfants la suivent à travers les allées. Ils finissent par déboucher dans une section de la bibliothèque peu fréquentée. Une couche de poussière accusatrice recouvre les livres, comme s’ils n’intéressaient personne ici.

Brusquement leur guide s’arrête, attrape une échelle à roulettes, y grimpe avec une agilité déconcertante et redescend un instant plus tard un livre à la main. Le sourire qu’elle leur adresse vaut tous les clins d’œil de la terre :

👵🏻 Vous devriez trouver la solution à votre problème.

Potions pour soigner tous les maux, volume 2. L’ouvrage sent bon la noisette et le chocolat. Ses pages ressemblent à des morceaux de parchemin. À la six-centième page ils trouvent le bon remède : la potion de Touvatop. Ils ont besoin de neige fondue, de lichen et d’une branche d’arbre fantôme. À côté de cet ingrédient, une indication en pattes de mouche : pousse au cœur de la forêt de Sylve Bourg.

En y pénétrant, Bahia et Léo auraient pu avoir l’impression de chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais en voyant les animaux immobiles les regarder passer, en entendant le bruissement des feuilles dans la brise hivernale, ils pressentent qu’il y a dans cette journée quelque chose de magique. Et, sans difficulté, au détour d’un gros buisson, l’arbre fantôme leur apparaît. Gigantesque, majestueux, d’un blanc étincelant sous son feuillage flamboyant.

💨 Bahia, Léo ? Mais qu’est ce que vous faites ici ?!

C’est Fonceur ! Il est accompagné d’Izilda. Le petit groupe partage ses soucis. Bahia se souvient alors du portefeuille qu’elle a ramassé, elle l’ouvre enfin et y découvre la photo déchirée d’un homme qui laisse tout le monde sans voix. Léo réagit le premier :

👦🏻 Mais... Bahia ! C’est papi Mocho, le monsieur de la maison aux chats ! Tout le monde a peur de lui.

Izilda a un autre avis :

🚨 Mais non ! C’est Ronchax, un sorcier qui veut gâcher Noël. Comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ?
Silence.

Nos amis ont peut-être de quoi guérir tout le monde, mais Noël a encore besoin d’être sauvé.

C'était le septième épisode de l'Avent-ure de Noël, à demain pour le prochain épisode ! L'aventure de Noël a été écrite en collaboration avec Taleming.

Les mots de vocabulaire

Attenant(e) : qui est proche de quelque chose, qui le touche
Beuglard(e) : une personne bruyante, qui hurle (mot familier)
Un rictus : un sourire forcé, grimaçant
Incrédule : qui doute, qui n’est pas convaincu(e)
Déconcertant(e) : qui surprend et étonne Des maux : problème, maladie, souffrance

Qu'avez-vous retenu de l'histoire ?

A. Qu’arrive-t-il sur la place du marché de Sylve-Bourg ?
1. Les habitants se transforment en zombies.
2. Tout le monde est changé en pierre.

B. Que trouve Bahia derrière l’étal du marchand ?
1. Un portefeuille.
2. Un vieux morceaux de journal.

C. Où les enfants vont-ils chercher une solution ?
1. Dans la chambre de Léo,
2. À la bibliothèque de Sylve-Bourg.

D. Qui rencontrent-ils dans la forêt ?
1. Fonceur et Izilda.
2. Fonceur et Tabod.

E. Que se passe-t-il lorsqu’ils découvrent la photo à la fin ?
1. Léo croit reconnaître un habitant de Sylve-Bourg, et Izilda, Ronchax.
2. Léo croit reconnaître Ronchax alors qu’Izilda croit que c’est Papi Mocho.

Les bonnes réponses sont : A-1, B-1, C-2, D-1, E-1.

  • En savoir plus ?
  • L'avent-ure de Noël |
  • Jouer |
  • Histoires à raconter |
  • Noël