Izilda et le rat trouveront-ils un remède pour soigner les lutins malades ?

Izilda et le rat trouveront-ils un remède pour soigner les lutins malades ?

©Bel

Retrouvez le sixième épisode de l'Avent-ure de Noël, une série originale de 10 épisodes à raconter ou à faire écouter à vos enfants ! Bon épisode.

Présentation des personnages

🚨 Izilda : appliquée, d’un sang froid à toute épreuve, elle veille à la sécurité des lutins
🐁 Le rat : curieux et timide, il aime les livres et aide Tabod avec sa bibliothèque
💨 Fonceur : fougueux et impatient, il rêve de tirer le traîneau du Père Noël

L'histoire

Lorsqu’il trie le courrier, un lutin découvre parfois un cadeau, glissé avec la lettre adressée au Père Noël. Quelquefois, c’est la lettre elle-même qui est glissée dans un petit colis rempli de gâteaux. Mais quand ce colis-là, plus imposant qu’un ours blanc, est arrivé, tout le monde s’est arrêté de travailler. Aucun lutin n’avait jamais rien vu de pareil !

Edmond, le responsable du courrier, examine, intrigué, le colis sous toutes les coutures. Avec son petit couteau, il ouvre d’une main experte un côté du carton pour voir ce qu’il renferme. Une marée de sucres d’orge verts et blancs jaillit de l’ouverture. La friandise préférée des lutins ! Un frisson de bonheur parcourt l’assistance. En moins de temps qu’il n’en faut pour y penser, du service courrier à l’atelier des jouets, en passant par l’écurie des rennes, le garage du traîneau et le chalet du Père Noël, tout le monde suçote un sucre d’orge. Tout le monde sauf Izilda : la cheffe de la sécurité. Elle déteste le sucré.

Assise à son bureau, entourée d’une multitude de papiers froissés, elle griffonne sur un carnet. Des choses étranges se produisent depuis quels jours : d'abord l’écureuil qui grignote le courrier (1), ensuite Fonceur qui fugue (2). Dans les deux affaires : un mystérieux collier. Le lien est évident, mais qui se cache derrière ? Aucune piste dans ses registres ou ailleurs. À force de réfléchir, elle sent une migraine s’installer. L’air frais lui fera le plus grand bien.

Alors qu’elle sort de son bureau, le calme environnant la surprend. Impensable, alors que Noël approche ! Elle presse le pas vers l’atelier de confection de jouets. Des gémissements résonnent derrière la porte. Le pire est toujours imaginable... mais qu'y a-t-il de pire, quand on travaille pour le Père Noël, qu'une fabrique de jouets à l'arrêt ?

Tous les lutins gisent à terre. Geignants. Blancs comme des linges. Trop faibles pour parler. Aucune maladie n’aurait pu tous les contaminer d’un coup... Quoi alors ? Les sucres d’orge ! Il y en a à côté de chaque malade. Elle en saisit un dans un mouchoir et fonce voir la seule personne qui saura quoi faire : Tabod.

Lorsqu’elle déboule dans son bureau, elle constate avec effroi que des étagères sont renversées. Izilda trouve son ami sous un tas de livres, inconscient, un de ces maudits sucres d’orge à la main.

Découragée, Izilda contemple les murs de grimoires, de potions et de bocaux. Ils sont si haut qu’ils lui donnent le vertige. Seule, elle ne ne pourra trouver le bon remède ! Comment Tabod arrive à s’y retrouver ? Une petite voix flûtée, un brin timide, la tire de sa réflexion.

🐁 Vous savez ce qui est arrivé à Tabod, Madame ?

Surprise, Izilda a un mouvement de recul et manque de trébucher. C’est un rat, tout blanc, les yeux d’un bleu profond. Il se tient sur ses deux pattes arrières sur une pile de livres.

🚨 Je crois que c’est à cause des sucres d’orge. Tout le monde est malade. Je suis sûre qu’il y a une potion pour tous les soigner !
🐁 Les grimoires de potions se trouvent là-haut.

Le rongeur pointe avec son museau vers une rangée de livres si haute qu’Izilda a du mal à la voir.

🚨 Mais comment tu sais ça ?

Il hausse les épaules.

🐁 Je suis un rat de bibliothèque. Je sais où sont les livres.

Quelques minutes plus tard, ils ont mis la main sur les trois volumes des Potions pour soigner tous les maux. Ils finissent par trouver sur LA solution : la potion de Touvatop ! Malheureusement leur joie est de courte durée. Si deux ingrédients sont simples à trouver (de la neige fondue et du lichen), le troisième pose problème : des feuilles d’arbre fantôme. Il y a bien un bocal dans le bureau de Tabod mais il est vide. À l’aide d’un nouveau grimoire, ils apprennent que cet arbre ne se trouve que dans la forêt de Sylve-Bourg, à des milliers de kilomètres d’où ils sont ! C’est le moment que choisit Fonceur pour débarquer, affolé : tous les rennes sont eux-aussi malades, et même le Père et la Mère Noël ! Contenant son angoisse, Izilda lui demande sans détour :

🚨 Est ce que tu peux m’amener à Sylve-Bourg ?
💨 Oui, je connais le chemin !

Sans perdre un instant, la lutine et le jeune renne s’envolent en quête de l’ingrédient manquant.

(1) Lire l’épisode #2 : Le Voleur de courrier
(2) Lire l’épisode #4 : Le Renne contrarié

C'était le sixième épisode de l'Avent-ure de Noël, à demain pour le prochain épisode ! L'aventure de Noël a été écrite en collaboration avec Taleming.

Les mots de vocabulaire

Sous toutes les coutures : regarder attentivement, minutieusement quelque chose
Geignants : qui pousse des cris plaintifs
Voix flûtée : une voix douce, harmonieuse, agréable
Des maux : (pluriel de “un mal”) problèmes, maladie, souffrance

Qu'avez-vous retenu de l'histoire ?

A. Qu’arrive-t-il aux lutins ?
1. Ils tombent tous malades.
2. Ils sont tous surexcités.

B. Que ressent Izilda quand elle voit l’état de ses amis ?
1. Elle est effrayée et totalement désespérée.
2. Elle est horrifiée mais ne se laisse pas démonter.

C. Où trouve-t-elle la solution aux problèmes des lutins ?
1. Dans le bureau de Tabod.
2. Dans les chalets du Père Noël.

D. Qui aide Izilda à trouver le bon grimoire ?
1. Un rat de bibliothèque.
2. Fonceur, le jeune renne.

E. Quels ingrédient manque-t-il pour réaliser sa potion ?
1. Du lichen magique.
2. Des feuilles d’un arbre fantôme.

Les bonnes réponses sont : A-1, B-2, C-1, D-1, E-2.

  • En savoir plus ?
  • L'avent-ure de Noël |
  • Jouer |
  • Histoires à raconter |
  • Noël