Apprendre l'histoire du vélo et partir en promenade

Apprendre l'histoire du vélo et partir en promenade

©iStock - monkeybusinessimages

Dring dring ! Enfourchez votre bicyclette, tenez bien votre guidon, commencez à pédaler et enclenchez vos deux roues. Mais avant de partir en balade en vélo, entraînez toute la famille dans l’univers de ce moyen de locomotion écologique et découvrez les origines de la bicyclette !

Les cousins de la bicyclette

Apprenons les parties du vélo...

Apprenons les parties du vélo...

©iStock - AleksandarNakic

Avant de maîtriser le vélo et de partir en promenade, les jeunes enfants apprennent souvent l’équilibre avec deux petites roues ajoutées à l’arrière qui leur évitent de basculer. Elles sont ôtées dès que le maniement du guidon est contrôlé, néanmoins, l’apprentissage peut aussi passer par deux autres types de véhicules :

- la draisienne : sans pédales ni petites roues arrières, ce "deux roues" avance en poussant les pieds au sol et se dirige à l’aide d’un guidon pour perfectionner chaque jour l'apprentissage de l’équilibre de vos cyclistes en herbe.

- le tricycle : trois roues, un guidon et des pédales, il est idéal pour commencer à appréhender le maniement de la bicyclette en forçant sur les pédales pour avancer tout en conservant l’équilibre.

Savez-vous que ces deux véhicules sont les ancêtres de notre vélo actuel ?

La naissance du vélo

Fabriquée en 1817, la première bicyclette avait la forme d’une draisienne. Et ce n’est pas un hasard si on la nomme ainsi naturellement car ce deux roues porte le nom de son inventeur allemand, le baron Drais. En France, cette invention est brevetée un an plus tard et s’appelle le vélocipède (vélo = rapide et pède = pied), le but de son utilisation était de pouvoir se déplacer rapidement tout en marchant. Le succès est mitigé et quelques dizaines d’années plus tard, en 1861, un serrurier français, Pierre Michaux, souhaitant améliorer un vélocipède de son fils, dote le véhicule d’une "pédivelle", installée dans l’axe de la roue avant. La pédale est née !

Le grand-bi et le tricycle

Le premier grand bi était essentiellement en bois

Le premier grand bi était essentiellement en bois

©iStock - frankix

En 1871, un nouveau véhicule à deux roues, le grand-bi, sort de l’usine de Rowley Turner et James Starley en Angleterre. Sa roue avant de diamètre important est alors la seule solution trouvée pour accroître la distance à chaque coup de pédale. Elle mesure en moyenne entre 1,20 mètre et 1,50 mètre de diamètre alors que celui de la roue arrière atteint environ 50 centimètres. Mais le grand bi s’avère de moins en moins sécurisé en raison de sa hauteur. En réponse à son instabilité, le tricycle se démocratise dans les années 1880, notamment en Angleterre. Il évolue néanmoins parallèlement à son cousin depuis 1789. C’est cette année-là que le terme "tricycle" (tri = trois et cycle = cercle) est utilisé en France pour différencier les vélos deux roues des vélos trois roues.

L’évolution du vélo

Dans les années 1870, le grand bi auparavant fabriqué en bois est désormais produit avec des tubes en acier, plus légers. Les roues évoluent aussi et sont formées de rayons métalliques maintenus par des bandes en caoutchouc. Le système de transmission par chaîne est inventé en 1880, permettant ainsi au grand bi d’aller plus vite. En 1889, la première "bicyclette de sûreté", version moderne du vélo avec deux roues de même taille, sort de la même usine anglaise qui voit naître le grand bi. Le pneumatique continue de rendre plus confortable et solide la bicyclette et Edouard Michelin crée le pneu démontable en 1891, pratique ! Et les freins dans tout ça ? Les grands bi en étaient déjà pourvus dans les années 1870 et leurs utilisateurs pouvaient également diminuer leur vitesse en rétropédalant. L’invention du pneu a apporté le "frein à mâchoires", encore utilisé de nos jours, et les premiers vélos avec dérailleurs sont commercialisés au début du 20e siècle. Dans le même temps, le 1er Tour de France est organisé en 1903. Que d’évolutions pour la bicyclette, toujours plébiscitée par les grands et les petits, ça continue de rouler pour elle !

    

Bon plan

À chaque apprentissage du deux ou trois roues, pensez au casque ! Les chutes ne sont pas à exclure, même si vos enfants ne s’éloignent pas trop ou évoluent en terrain connu. Elles sont souvent plus bénignes si le casque est bien en place. Plus vos enfants seront habitués au port du casque, plus il leur sera naturel de le revêtir. N’oublions pas qu’il est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans transportés ou faisant du vélo !

  • En savoir plus ?
  • Comprendre |
  • Histoire

Créez un mémory maison avec les véhicules à roues non motorisés et apprenez-leur à reconnaître un grand-bi, une draisienne, un tricycle, un tandem, un VTT…

Observez avec eux leur vélo, détaillez puis nommez les différentes parties : les rayons, les pneus, le guidon, la fourche, le cadre…