Les légumes gâtés du potager servent au compost

Les légumes gâtés du potager servent au compost

©iStock - HMVart

Le compost existe depuis… toujours. Cela vous paraît étrange ? Le compostage est un phénomène naturel, utile et écologique. Ne nous arrêtons pas en si bon chemin et partons découvrir ce principe de transformation des déchets !

Quelle est l’origine du compost ?

Ce phénomène existe depuis la nuit des temps, bien avant que l’Homme ne foule le sol de la planète Terre. Lorsque l’on y réfléchit, cela paraît presque évident ! Partout où poussait de la végétation se produisait une activité de compostage. Puis peu à peu, l’Homme s’est aperçu que ses cultures poussaient mieux lorsqu’elles étaient à proximité de fumier ou de végétaux en décomposition. Ce principe s’est transmis de génération en génération. Depuis des millénaires, les Chinois utilisent le compostage pour favoriser la pousse de leurs cultures. Les Romains le connaissaient également.

Est-ce difficile de "composter" ?

Un composteur en bois placé dans un endroit ombragé

Un composteur en bois placé dans un endroit ombragé

©iStock - OceanProd

Si l’on s’en réfère aux Romains ou aux Chinois de l’Antiquité, nos modes de vie ont bien changé. Même si l’on cultive moins la terre que nos ancêtres, composter nos déchets végétaux présente un grand nombre d’avantages. Vos enfants peuvent eux aussi participer et apprendre à déceler ceux qu’ils peuvent ajouter au compost. Il faut savoir que c’est une "matière" qui peut être fabriquée facilement. Si vous vivez dans un pavillon avec jardin, un grand nombre d’agglomérations mettent à disposition des particuliers des bacs fermés en bois ou en plastique appelés "composteurs" et de petits seaux pour collecter les déchets dans la maison nommés "bioseaux" (que l’on verse ensuite dans le composteur). Certaines villes soutiennent également le compostage collectif, c’est-à-dire que les personnes résidant en appartement peuvent porter leurs déchets dans des aires dédiées. Ces sites fonctionnent grâce à des professionnels et / ou des volontaires qui maîtrisent parfaitement le compostage et peuvent conseiller et guider les habitants. 

Une information est à garder en mémoire : un quart des déchets jetés dans une poubelle pourrait être composté. Cela signifie qu’au lieu d’être incinérés, ces mêmes déchets pourraient être biodégradés, comme, par exemple, les feuilles ou les fruits tombant des arbres dans la nature. Cette matière organique permet aux plantes de pousser. Lorsqu’il est bien maîtrisé, c’est le même phénomène pour le compost qui est un fertilisant naturel.

Quels déchets quotidiens peut-on composter ?

Réaliser des plants de légumes avec un peu de compost dans des pots biodégradables

Réaliser des plants de légumes avec un peu de compost dans des pots biodégradables

©iStock - Sasiistock

Les déchets se décomposent avec l’oxygène, l’eau de pluie et grâce à des micro-organismes comme des bactéries ou des champignons. Et contrairement à certaines idées reçues, un compost bien géré est inodore. Quelques règles simples sont à respecter et vous pouvez de toute évidence les appliquer très facilement en impliquant tous les membres de votre petite famille ! Si tout le monde s’y met, la tâche sera plus ludique et plus abordable.

Il est préférable d’installer un composteur dans un endroit ombragé de votre jardin (s’il est trop au soleil, il peut sécher). Il doit être rempli à 50 % avec des matières organiques "humides" : épluchures et fruits et légumes gâtés, sachets de thé, filtres et marc de café, tontes de gazon… Ces dernières permettent d’apporter de l’eau et de la nourriture aux bactéries et champignons. L’autre moitié doit être constituée de déchets "secs" qui vont "aérer" le compost : carton non coloré découpé en morceaux, feuilles mortes, mouchoirs et essuie tout usagés, branchettes, coquilles d’œufs… Veillez à mélanger de temps en temps les deux types de déchets pour faire circuler l’air et permettre aux bactéries, champignons et petits insectes de les transformer. Après quelques mois, vous pourrez utiliser votre compost 100 % naturel. Vous êtes prêts à semer des radis, des carottes et à planter des tomates et des courgettes !

    

Bon plan

Si vous (ou une personne de votre entourage) compostez vos déchets organiques, proposez à vos enfants d’observer le compost : soulevez la trappe au bas du composteur, ils pourront y découvrir les différentes couches en décomposition. Celles du bas peuvent être utilisées pour enrichir le potager ou les plantes, celles du haut ne peuvent pas encore être sorties du bac. Parfois, des champignons y poussent et de petites bêtes comme les lombrics et les cloportes s’y sentent parfaitement bien, regardez-les évoluer !

Ecrit par

Alexandra Arquey

  • En savoir plus ?
  • Comprendre

Effectuez avec eux deux listes : une avec les déchets organiques compostables, une autre avec ceux qui ne le sont pas (os, coquillages, huiles, produits laitiers, épluchures d’agrumes…).

Petite activité à réaliser avec eux avec l’installation d’un compost : décelez les changements dans la gestion de vos déchets "avant" et "après" et notez-les. Quelles sont les différences ?