7 astuces pour permettre aux enfants de faire le plein de calcium

7 astuces pour permettre aux enfants de faire le plein de calcium

©Raphaï Bernus

Près d’1 enfant sur 2 entre 6 et 10 ans n’atteindrait pas les besoins nutritionnels moyens en calcium, principalement les « petits mangeurs » et ceux qu’on appelle les « palais sucrés ». L’étude Comportements et Consommations Alimentaires en France réalisée par le Crédoc en 2016 pourrait passer inaperçue si elle ne nous interpellait pas sur nos habitudes et leurs évolutions.

Vous le savez probablement, le calcium contribue au développement et à la consolidation des os. On en trouve dans les produits laitiers évidemment, mais aussi dans les poissons ou certaines eaux minérales.

Les besoins nutritionnels en calcium varient évidemment avec l’âge. Si le lait infantile couvre la majeure partie de ceux des enfants en bas âge, mieux vaut faire preuve d’ingéniosité par la suite :

  • De 1 à 3 ans : 500 mg
  • De 4 à 6 ans : 700 mg
  • De 7 à 9 ans : 900 mg
  • De 10 à 19 ans : 1 200 mg

Diversité alimentaire en baisse chez les enfants

Comme nombre de jeunes parents, vous avez probablement été éduqué sur la base d’un modèle alimentaire bien français : des repas pris à heures fixes sur des créneaux horaires bien définis. Entrée, plat, fromage et/ou dessert. Et il ne vous a probablement pas échappé que ce modèle est en train de changer. Les repas se simplifient et comprennent moins de composantes.

Ces modifications de nos comportements alimentaires s’accompagnent d’une baisse de la diversité alimentaire chez les enfants. L’indice de diversité – qui mesure la fréquence de consommation de 5 groupes alimentaires pendant 3 jours non consécutifs (produits laitiers, viandes - produits de la mer - œufs, céréales, fruits frais, légumes frais) - est ainsi passé de 10,5 en 2010 à 9,8 en 2016. Le petit déjeuner, par exemple, est de plus en plus délaissé : 30 % des enfants n’en prennent pas tous les matins.

Comment permettre à votre enfant d’atteindre ses besoins en calcium  ?

Principale source de calcium, les produits laitiers ont moins la côte qu’auparavant. C’est en tout cas ce que tend à démontrer l’étude du Crédoc. Conjugués à d’autres aliments, ils offrent pourtant une belle occasion de permettre aux enfants de répondre à leurs besoins nutritionnels journaliers.

1 | Privilégiez le fromage au goûter

Occasionnellement, la consommation d’un fromage au goûter peut permettre aux enfants de couvrir plus facilement leurs besoins en calcium, tout en diminuant celle de sucre. À titre d’exemple, une Vache qui rit ou un Kiri – que les enfants adorent - permettent de couvrir un peu plus de 14% des besoins journaliers. Bel s’est d’ailleurs engagé dans un programme de réduction des teneurs moyennes en lipides et en sodium de ses produits, au profit du calcium et des protéines. Dense en calcium, le format réduit de ces fromages en portions est aussi particulièrement adapté aux petits mangeurs.

2 | Consommez des céréales

Certaines céréales offrent également une teneur en calcium intéressante. C’est par exemple le cas du soja ou des haricots blancs, mais aussi du lupin, du quinoa ou du teff. De belles séances de découverte en perspective pour Choupinet (et de rigolade pour vous).  

3 | Privilégiez les eaux riches en calcium

L’eau est aussi une très bonne source de calcium. Et si l’eau du robinet en contient un peu, les eaux dites calciques ont, elles, une teneur supérieure à 150 mg/litre. Jetez un œil sur les étiquettes.

4 | Misez sur certains légumes verts

Quitte à préparer des légumes, autant qu’ils contiennent du calcium. 100 grammes d’épinards ou de fenouil contiendraient ainsi autant de calcium qu’une portion de Vache qui rit. Le chou vert ou le cresson constituent aussi d’excellentes sources.

5 | Optez pour les graines et fruits secs

La découverte des graines fut pour Mychoup une vraie révélation. Et l’astuce ultime pour lui faire avaler des salades. Ça tombe bien, le sésame complet, le pavot, les amandes, les figues sèches ou les noisettes sont riches en calcium.

6 | Maintenez le petit déjeuner

Les anciens vous diront qu’il s’agit du repas le plus important de la journée. Il faut reconnaitre qu’attaquer la journée le ventre vide n’est jamais très confortable. Céréales, lait et pain beurré constituent le trio traditionnel sur la table des Français. Mais vous pouvez aussi proposer une portion de fromage ou un yaourt. De quoi varier les plaisirs  !

7 | Proposez des produits laitiers

Si la consommation de produits laitiers divise les parents, ils constituent néanmoins la meilleure source de calcium. Difficile donc de s’en passer. Un verre de lait le matin, un yaourt ou un dessert lacté de temps en temps, un Kiri, Une Vache qui rit ou un Babybel à l’occasion peuvent se révéler de précieux alliés s’ils sont finement associés à des aliments complémentaires pour aboutir à un régime globalement équilibré. D’après l’étude du Crédoc, le goûter, la collation dans le cartable ou le dessert en fin de repas constituent les meilleures occasions pour inciter les 6-10 ans à consommer fromages et autres produits laitiers.

Un goûter pas comme les autres

Pour accompagner les enfants dans leur découverte du fromage au goûter, Bel a lancé l’opération #ditescheeseaugouter. Sur Ribambel.com, le magazine des activités en famille , vous pouvez commander une boîte à goûter rigolote. Elle se transforme en scène de théâtre grâce à deux décors colorés. Des stickers permettent même de customiser les portions de fromages. Miam  !

Et vous  ? Avez-vous le sentiment que vos enfants atteignent leurs besoins en calcium  ? Cette question vous préoccupe-t-elle  ? Quels sont vos trucs  ?

 

Ecrit par Olivier Barbin du blog Je suis papa

  • En savoir plus ?
  • Comprendre