tortue

5 conseils pour prendre soin de votre nouvel ami en famille

©Adobe Stock - Photogrevy

En déambulant dans une animalerie, vos enfants aperçoivent une mignonne petite tortue. Une idée leur vient : l’adopter. Avant de l’accueillir chez vous, voici quelques conseils.

Il faut posséder un permis

Même si elle est très populaire, la tortue n’est pas reconnue comme animal domestique. Pour pouvoir en accueillir une dans votre petite famille, vous allez donc devoir faire une demande afin d’obtenir un permis CITES. Ce permis et les documents varient en fonction de l’espèce. Par exemple pour la tortue Testudo, vous devez dans un premier temps remplir le formulaire d’autorisation d’élevage d’agrément et l’envoyer au service Faune Sauvage Captive de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) de votre département. Il vous faudra aussi avoir un certificat intra-communautaire, tenir un registre des entrées et sorties au cas où vous prévoyez d’en adopter plusieurs, obtenir un bon de cession et une déclaration de marquage. Pour les autres espèces, vous devez conserver une facture avec ou non le numéro CITES et un bon de cession conforme aux arrêtés du 10 août 2004. Ces différentes obligations paraissent lourdes, mais permettent de protéger l’environnement et de lutter contre le commerce illégal des congénères de votre nouvel ami à carapace.

Elle besoin d’un espace adapté

La tortue vit dans un terrarium. Toutefois, celui-ci doit comporter plusieurs espaces essentiels à sa vie domestique. Tout d’abord, il faut placer son terrarium dans un endroit ensoleillé ou à défaut sous des lampes spéciales délivrant des UV-B pour la vitamine D. Un facteur important dans le développement du squelette de sa carapace. Ajoutez à cela une lampe chauffante afin de favoriser l’augmentation de son activité. Tout comme le serpent elle est très sensible aux changements de température. N’oubliez pas non plus de prévoir un coin ombragé et un bac rempli d’eau afin qu’elle puisse s’y reposer si besoin. Ce petit animal est aussi sensible aux courants d’airs, veillez donc à installer son terrarium dans une pièce à l’abri du vent. La tortue est un animal qui grandit beaucoup tout au long de sa vie, alors prévoyez divers agrandissements afin qu’elle se sente toujours à l’aise. Certaines tortues, et notamment à l’état sauvage, peuvent atteindre 500 kg !

Chaque tortue a son alimentation

tortue

Une carapace dure mais des intestins fragiles

©Adobe Stock - nizami

Il existe différents types de tortues : celles qui sont carnivores adeptes de la viande, des poissons et des crustacés, les herbivores qui préfèrent les plantes et les omnivores qui ne choisissent pas et qui mangent de tout. Avant de la nourrir, veillez donc vous informer sur son régime alimentaire. Une fois que vous le connaissez, nourrissez-la tous les jours, en petite quantité. Adaptez les portions en fonction de sa taille, car plus elle va grossir et plus elle aura faim ! Comme pour vous et vos petits gourmands, variez son alimentation afin d’éviter d’éventuelles carences alimentaires.

Hibernation de la tortue

Il se peut que la tortue que vous décidez d’adopter ait besoin d’hiberner comme c’est le cas pour d’autres animaux tels que le hérisson. Cela n’arrive pas à toutes les tortues, veillez donc à bien vous renseigner sur elle lors de l’adoption. Si pour la vôtre, c’est le cas, plusieurs recommandations sont à prendre en compte. Dans un premier temps, pensez à la période. Celle-ci s’étale de fin octobre à mi-mars. Ensuite, préparez-la à la période d’hibernation en réduisant progressivement son alimentation six à huit semaines avant la date fatidique et placez à l'intérieur de son terrarium une petite caisse remplie de terre et de feuilles dans laquelle elle va pouvoir se cacher. N’oubliez pas non plus de modifier la température de son terrarium pour atteindre les 5 à 10°C. Prévenez vos petits curieux de ce changement d’état et régulièrement vérifier son poids afin de s’assurer qu’elle reste en bonne santé. Pour faire cesser son hibernation, augmentez progressivement la température et exposez-la à la lumière de manière progressive. Vérifiez son poids et nettoyez délicatement ses yeux.

C’est un animal solitaire

tortue

La tortue est un animal calme

©Adobe Stock - adrian_am13

La tortue est un animal solitaire. Elle ne peut vivre avec une autre tortue ou être en contact avec votre chien ou votre chat. Le contact avec d’autres animaux génère du stress nocif pour elle. Elle préfère vivre seule dans un environnement calme et dans lequel elle se sent en sécurité.

    

Bon plan

Profitez de ce moment pour leur proposer une activité sur ce thème tel que la fabrication d’une tirelire tortue, par exemple.

Ecrit par

Dominique Lemoine

  • En savoir plus ?
  • Comprendre |
  • Animaux

Il se peut qu’ils aient souvent envie de la prendre dans leurs mains. Donc, proposez-leur comme alternative de vous aider à s’occuper d’elle.

Pour favoriser leur implication dans les soins de cet animal, faites-les participer à l’aménagement de la cage.