lierre

Le lierre fait partie des plantes toxiques

©Adobe Stock - Tsyb Oleh

Quoi de mieux qu’une belle balade en famille pour apprécier les merveilles de la nature ? C’est l’occasion pour vos enfants de se dépenser et d’explorer, mais aussi d’en apprendre plus sur le monde vert qui les entoure. Profitez-en pour leur rappeler que si certaines plantes sont très jolies, elles peuvent aussi être toxiques. Tour d’horizon.

Belladone

Belladone

Ces baies ne sont pas des myrtilles

©Adobe Stock - thelimestock

La Belladone est une plante, par ses baies noires, qui est susceptible d’attirer vos fins observateurs lors de vos balades en forêt. Mais contrairement à ce qu’ils pourraient penser, ces baies ne sont pas des myrtilles ou un autre fruit des bois, mais des baies non-comestibles qui peuvent provoquer des troubles digestifs, cardiaques et respiratoires, accompagnés de délire et d’hallucinations. Paradoxalement, la Belladone est également utilisée dans les médicaments contre l’asthme et en homéopathie pour fièvre avec rougeurs, coups de soleil, ou douleurs abdominales. Une plante donc toxique, et à ne pas manipuler, mais qui peut se révéler être un atout en médecine.

Le Lierre

Vous l’aurez sûrement reconnu dans la première photo de cet article… Le lierre est une plante très répandue dans les sous-bois et les jardins en Europe et en Asie occidentale. Il est également possible de la retrouver un peu partout en France, notamment sur la côte atlantique, dans les régions méditerranéennes ou encore jusqu’à 1000 mètres d’altitude en montagne. Contrairement aux autres plantes, le lierre recherche l’ombre. On appelle ce phénomène le “skototropisme”. Ce goût pour les milieux ombragés va l’amener au tronc d’un arbre qu’il va se mettre à grimper. Si cette façon de grandir peut attiser la curiosité des petits comme des grands, cette plante peut s’avérer allergisante. L’ingestion des baies qu’elle produit peut provoquer des convulsions, des hallucinations voire vous asphyxier. Il est donc préférable de l’observer de loin !

La grande Ciguë

Grande ciguë

Une plante qu'on apprécie tout de même regarder

©Adobe Stock - oceane2508

Vous préférez vous promener au milieu des zones en friche tels de vrais aventuriers ? Alors il se peut que vous croisiez la grande Ciguë. Si son nom évoque à première vue un nom d’oiseau, c’est en réalité une plante herbacée que l’on retrouve dans les lieux frais, les haies, les zones abandonnées, les décombres (généralement en Europe, en Asie ou encore en Afrique du Nord). Du haut de ses 2,5 mètres, elle paraît fière, segmentée et ornée de jolie fleurs blanches. Mais attention, elle est très toxique et peut entraîner la mort ! Mieux vaut donc l'observer de loin et ne jamais la toucher.

    

Bon plan

Maintenant que vous en savez davantage sur les plantes toxiques, vous pouvez vous intéresser aux plantes inoffensives. Pour mettre en pratique vos connaissances, vous pouvez par exemple fabriquer ensemble un herbier .

Ecrit par

Dominique Lemoine

  • En savoir plus ?
  • Comprendre

Pour les sensibiliser, faites-leur dessiner les plantes dont ils doivent se méfier.

Réalisez ensemble une fiche d’informations sur chaque plante toxique que vous pourrez croiser, comprenant les informations essentielles à retenir sur elles.